La vérité sur l’action des « antifascistes » à Charleroi

Comme nous le pensions, certains groupuscules gauchistes sont tout fiers que NATION n’ait pu se rassembler devant la statue de Jules Destrée et semblent s’approprier cet état de fait.

Rappelons quand même que NATION n’a pu se rassembler à cause de l’interdiction prise de manière anti-démocratique par la ville de Charleroi et surtout à cause du grand nombre de fores de police qui attendaient les militants identitaires.

les arguments « démocratiques » de l’Antifascist Collective Action

En 9 ans d’existence, les extrémistes de gauche n’ont jamais pu empêcher NATION de se rassembler. Ce n’est pas la centaine (chiffre du quotidien « Le Soir ») de clampins « antifascistes » qui auraient commencé à le faire ce 1er mai.

Oui, vous avez bien lu ! Le grand rassemblement commun de la FGTB, des redskins de l’ACA (Antifascist Collectif Action), du PTB, du MAS, etc…a rassemblé 100 personnes. Il n’y a pas de doute qu’une telle masse aurait chassé les militants identitaires hors de la rue 🙂

Et pourtant cette fois-ci, cachés derrière la police et, espéraient-ils, derrière les gros bras du principal syndicat du pays, les antifa ont roulé des mécaniques. Cette fois-ci, ils ont osé venir contre-manifester. Et ils ont beau jeu de dire que NATION n’est pas venu.

Ils sont sans doute encore un peu immatures et ne comprennent pas que NATION est un mouvement politique et responsable et que l’essence de son action n’est pas de faire le coup de poing avec des adolescents attardés mais bien de diffuser ses idées. Et le 1er mai nous aura sans nul doute permis de le faire !

En plus, nos « antifa en peau de lapin » n’avaient pris aucun risque puisque pour éviter d’être vraiment confrontés aux militants de NATION, ils ont eux-mêmes demandé au bourgmestre d’interdire le rassemblement. Nous disposons ainsi de la copie d’un mail émanent d’un certain Sandro B., une des animateurs du groupe « anar » de l’ACA, demandant bien poliment et avec plein de formules de politesse à « monsieur le bourgmestre » de bien vouloir interdire le rassemblement des « méchants » de NATION.

Demander à « l’autorité bourgeoise » (comme ils disent) d’empêcher à leur place NATION de défiler…c’est forcément plus sur !

Décidément, ce sont bien des antifascistes en peau de lapin !