Résistances, groupuscule citoyen !

Voici quelques années, le site anti-nationaliste Résistances s’était bien moqué du FN belge lorsque ce dernier avait envoyé un mail sans prendre la précaution de  cacher les adresses mails des destinataires.

Mais voici quelques jours, c’est le même site Résistances qui a fait exactement la même erreur en envoyant sa newsletter.

Bon, on ne va pas bêtement se moquer. Il est normal lorsqu’on traque, comme eux, jour et nuit le danger extrémiste de droite de ne pas être bon en tout.

Nous allons néanmoins profiter de l’occasion pour faire l’analyse de leur liste de diffusion Internet…en commençant par le nombre.

Moins de 400 adresses internet ! C’est ce que le « grand observatoire de l’extrême-droite » a réuni en 11 ans de gesticulations.

Et quelles adresses ! Un grand nombre de journalistes trop heureux qu’on leur mâche le travail, pas mal de syndicalistes, assez peu de membres du monde politique et majoritairement issu de la gauche « bobo ».

Il y a évidemment les militants extrémistes de gauche bien connus, on y trouve même un membre du DHKP-C, organisation terroriste turc. Ajoutons-y quelques universitaires et chercheurs dans de multiples centres d’étude (on comprend mieux certaines analyses qu’on entend à la télé).

Et pour finir, on y retrouve bien évidemment les mails de ceux qui, à la veille de chaque action militante nationaliste, apparaissent soudainement pour savoir « où ça se passe ». N’est pas James Bond qui veut !

Tout celà pour dire que l’on n’a guère vu d’adresses de simples citoyens. Embêtant pour quelque chose qui se prétend être une démarche justement citoyenne.

De plus, pour des gens qui se disent mener la résistance, il y a du progrès à faire quant à la discrétion.

Qui a dit : « Les pieds nickelés de l’anti-fascisme » ?