Gaston Lagaffe chez Résistances !

Qui ne le sait pas sur ce site ? Résistances est l’auto-proclamé « observatoire spécialiste combattant de l’extrême-droite qu’il traque sans cesse avec ses super-limiers hyper courageux et super courageux”. Bref, de pseudo-journalstes, vrais flics de la pensée.

L’équipe, manifestement assez réduite (il paraît que ça se chamaille beaucoup au niveau du port du voile ou non pour les jeunes musulmanes) s’est consacrée à l’élaboration d’une nouvelle présentation de leur site Internet.

On aime ou on n’aime pas le nouveau design, tous les goûts sont dans la nature. Là où c’est très transparent ou très drôle, c’est que l’on a accès de l’extérieur aux statistiques du site.

En effet, si vous allez tout en dessous du site, vous trouverez un discret petit dessin représentant un petit tableau statistique, cliquez dessus et vous aurez accès aux statistiques de visite du fameux site « qui terrorise l’extrême-droite ».

A la lecture des statistiques (qui donnent une moyenne de 60 visiteurs par jour), on constate que le seul véritable groupuscule…c’est Résistances.

En effet, toute personne qui gère un site Internet militant ou même un blog sait à quel point, il s’agit de faibles chiffres. Certainement lorsqu’on on connaît la publicité que de nombreux médias font à Résistances. Certainement quand on sait que de nombreux sympathisants de la mouvance nationaliste y viennent très régulièrement par curiosité.

Ce qui confirme ce que nous disions, personne ne lit Résistances !

En tous les cas, après l’épisode de sa liste de diffusion que Résistances avait rendue publique suite à une erreur de manipulation, cette nouvelle démonstration bien involontaire de transparence démontre bien la crédibilité et le sérieux de Résistances.

ps 1 : s’il s’agit du travail d’un infiltré nationaliste, chapeau bas

ps 2 : aux gens de Résistances, pas besoin de nous envoyer une mise en demeure, on les a déjà oublié vos statistiques et on fera comme si on ne les avait jamais vu et si on rigole en vous voyant, ça n’aura rien à voir, promis !

ps 3 : si c’est vous qui vous êtes à nouveau planté, n’en faites pas tout un plat, inutile de tomber en dépression…on dit ça car il paraît que c’est assez mode dans vos milieux

Publicités

Trop drôle !

Le 24 févirer dernier, une manifestation a eu lieu à Bruxelles en protestation à la déclaration illégale d’indépendance du Kosovo.

Aux côtés de plusieurs centaines de manifestants serbes étaient présents de nombreux militants du Mouvement NATION dont les affiches et le calicot rencontrèrent un franc succès, y compris au sein de l’équipe de la télévision belge qui en avait largement montré des images.

Cette « faute » démocratique leur avait été aussitôt reproché par les incorruptibles « antifascistes » de Résistances dans un article écrit manifestement le soir même et sous le coup de l’émotion d’avoir ainsi vu le cordon sanitaire exploser au Journal Télévisé de 19 h.

Ce qui est particulièrement amusant est l’identité de la journaliste en charge de ce reportage. Il s’agissait en effet de Wahoub Fayoumi, récemment arrêtée avec d’autres sympathisants de l’extrême-gauche non démocratique et violente dans le cadre d’une affaire de terrorisme. A cette occasion, elle fut d’ailleurs soutenue par des membres de la rédaction de Résistances.

Ce cocasse hasard nous fait remarquer que la militante communiste (elle ne s’en cache pas) Fayoumi est plus démocratique que les « inquisiteurs » de Résistances. L’autre option, c’est que comme la pluaprt des citoyens belges, elle ne lit pas Résistances.

Ah Wahoub, quel domage que tu sois marxiste, on aurait besoin de plus de journalistes comme toi !

Action humanitaire identitaire

PUBLICITE

 

Ils ont besoin de nous ! Ils ne vivent que par nous et pour nous ! Quelle serait leur activité sociale, leur but dans la vie si nous n’existions pas ?
 
Comment justifieraient-ils les subventions qu’ils reçoivent ?

A qui vendraient-ils leurs livres ?

De quel sujet pourraient-ils bien parler pour passer à la télé ?

Alors, ne les abandonnez pas à leur sort !

Faites œuvre de salubrité sociale !

Sans nous, la misère, l’ennui et le vide intellectuel vont les tuer !

Le recul électoral de certains partis politiques dits “d’extrême-droite” en a déjà traumatisé certains  gravement (voir la photo ci-dessous).

 

 

Aidez les antifa à garder leur dignité humaine,

donnez-leur une raison de vivre : devenez un militant identitaire !

Croire Résistances nuit gravement à la crédibilité !

Le 19 juin dernier, Vincent Reynouard et Siegfried Verbeke étaient lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour infraction à la loi dite du « révisionnisme ».

Aussitôt l’agence Belga sort une dépêche lourdement inspirée par nos, maintenant bien connus, super-hyper spécialistes de l’extrême-droite : Résistances. Ce texte fait un historique des individus et par un assez extraordinaire tout de passe-passe (du genre : x a connu y qui a connu w, il y a 10 ans, qui lui-même a fréquenté Z ), on y cite longuement NATION. De telle manière que des gens, peu avertis, pouvaient croire que NATION était lié à ce procès et à la propagande révisionniste.

Cette dépêche sera reprise à son tour et in extenso par le quotidien La Libre Belgique.

NATION a réagi et a mis le quotidien en demeure de publier un rectificatif puisque le Mouvement n’avait strictement rien à voir ni avec ce procès, ni avec les condamnés, ni avec leurs activités.

La Libre Belgique, sans doute bien consciente de l’erreur commise, a publié un rectificatif  ce 20 août. 08

En dehors de la satisfaction que la vérité ait été rétablie, on peut espérer qu’une certaine presse fera dorénavant attention avant d’utiliser les informations souvent approximatives, pleine d’amalgames et même parfois mensongères de Résistances. Il semblerait que certains aient déjà eu ce réflexe salutaire puisque d’autres quotidiens n’avaient pas publié la partie de la dépêche où l’on citait NATION tant il leur est sans doute apparu évident que NATION n’avait rien à voir là dedans et qu’il s’agissait d’une énième tentative de Résistances d’amalgamer un groupe politique au révisionnisme historique.

Décidément, il est prouvé une fois de plus que « croire Résistances nuit gravement à la crédibilité ! »

Le MAS est-il sponsorisé ?

Le MAS est un groupe trotskiste qui se prétend à la pointe de la lutte contre le racisme et le capitalisme. Et c’est pour préparer ses jeunes au combat contre ces fléaux qu’ils ont organisé un camp de jeunes en juillet dernier. 

Le seul « hic » est que lorsqu’on regarde les photos de ce camp qui rassemble l’avant garde anti-raciste et anti-capitaliste de demain, on constate deux choses assez curieuses.

La première est que pour quelque chose d’internationaliste, c’est quand même vachement ethniquement homogène. Le trotskisme « for white only » ?

La deuxième curiosité est que sur la série de photos, on trouve douze (!) d’entre elles où nos jeunes révolutionnaires de gauche boivent du coca-cola.  

Il arrive à tout le monde bien sur de boire un coca mais lorsqu’on l’affiche à ce point sur son propre site, on n’en vient à se demander s’il n’y aurait pas du sponsoring…

à voir par vous-même

http://socialisme.be/mas/archives/2008/07/14/camp.html

Bravo Thierry !

Décidément ces derniers temps, on n’arrête pas d’être épatés par la clairvoyance des me… (pardon, des militants) d’en face !

Ainsi Thierry Delforge, militant syndicaliste mais également de l’organisation « Secours Rouge » (ouvertement favorable à la lutte armée) et qui a participé à un « chat » qui a eu lieu sur le site du quotidien Le Soir.

Ce « chat », questions et réponses en ligne et en direct, mettait en scène Bertrand Sassoye, membre des CCC et assassin de deux pompiers en 1985 qui vient d’être récemment libéré après une nouvelle inculpation pour préparation d’actions terroristes.

C’est lors de ce « chat » que Thierry Delforge a écrit cette phrase toute simple, toute claire et toute vraie : « Soyons clair, la violence, c’est l’ABC du marxisme »

Chapeau bas, Thierry. Ta franchise nous touche. Tu as raison : ton idéologie est totalitaire, violente, elle a généré famines, répression, génocides et camps de concentration. Ton idéologie est un SIDA mental. C’est bien pourquoi, nous la combattons.

Juste pour info, Thierry Delforge a également collaboré au site Résistances qui prétend regrouper des défenseurs de la démocratie. Ils voulaient dire, de la démocratie populaire ?

La gloire, enfin !

Respect les gars ! Non quand c’est juste, c’est juste ! On ne peut nous soupçonner de sympathie pour Résistances, le site « observatoire spécialiste combattant de l’extrême-droite qu’il traque sans cesse avec ses super-limiers hyper courageux et super courageux ».

Mais l’article qu’il vient de consacrer à notre modeste blog est un super coup de pouce. Cela a fait monté nos visites en flèche !

Ainsi, grâce à eux, tous leurs potes antifa d’Europe auront pu profiter des articles où on se paye leurs propres têtes. Et de plus, vu qu’une grande partie de leurs visiteurs sont des sympathisants nationalistes curieux, ils ont bien fait connaître notre blog dans notre propre mouvance. Merci Manu !

Pour le reste, les fantasmes habituels : on les fiche, on les surveille, bref on se prépare à leur faire les pires atrocités. Déjà, les ficher,c’est pas nécessaire tant il est évident qu’à quelques exceptions prêt, c’est un seul et même rédacteur qui écrit tout : malgré les pseudonymes employés, on retrouve dans chaque article, le même style d’écriture et le même vocabulaire de masturbateur intellectuel avec des phrases du type « manque d’identité flagrante de ces « identitaires »(…) « l’extrême droite démontre ses problèmes endogènes d’identité ».

Et comme par hasard, un blog antifa du nord de la France nous conscre également un article annonçant que nous sommes tellement efficaces que nous avons réussi à « hacké la liste de diffusion des membres du réseau resistances.be et diffusé les coordonnées de centaines de « personnalités » univeristaires, politiques et associatives abonnés aux publications de resistances.be. »

Soulignons néanmoins que nous n’avons rien fait du tout : c’est tout simplement la rédaction de Résistances qui a oublié de mettre sa bien modeste liste de diffusion en copie cachée. Inutile donc  de rechercher des « fachos » super-bons en informatique quand il n’y a à voir qu’une gaffe de pieds nickelés de « l’anti-fascisme ». Pour le reste, excellent article vu  qu’ils dissuadent eux-même tout militant de gauche de s’abonner à cette liste de diffusion.

Terminons sur le fait que nous devons néanmoins reconnaître que sur un point, Résistances a raison. La jeunesse rebelle est vraiment de leur côté. Enfin, une certaine jeunesse. Manifestant une certaine forme de rébellion. La preuve en image avec, en nouvelle exclusivité, un des enquêteurs anti-fasciste qui apparaît en tout début de reportage 🙂