Croire Résistances nuit gravement à la crédibilité !

Le 19 juin dernier, Vincent Reynouard et Siegfried Verbeke étaient lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour infraction à la loi dite du « révisionnisme ».

Aussitôt l’agence Belga sort une dépêche lourdement inspirée par nos, maintenant bien connus, super-hyper spécialistes de l’extrême-droite : Résistances. Ce texte fait un historique des individus et par un assez extraordinaire tout de passe-passe (du genre : x a connu y qui a connu w, il y a 10 ans, qui lui-même a fréquenté Z ), on y cite longuement NATION. De telle manière que des gens, peu avertis, pouvaient croire que NATION était lié à ce procès et à la propagande révisionniste.

Cette dépêche sera reprise à son tour et in extenso par le quotidien La Libre Belgique.

NATION a réagi et a mis le quotidien en demeure de publier un rectificatif puisque le Mouvement n’avait strictement rien à voir ni avec ce procès, ni avec les condamnés, ni avec leurs activités.

La Libre Belgique, sans doute bien consciente de l’erreur commise, a publié un rectificatif  ce 20 août. 08

En dehors de la satisfaction que la vérité ait été rétablie, on peut espérer qu’une certaine presse fera dorénavant attention avant d’utiliser les informations souvent approximatives, pleine d’amalgames et même parfois mensongères de Résistances. Il semblerait que certains aient déjà eu ce réflexe salutaire puisque d’autres quotidiens n’avaient pas publié la partie de la dépêche où l’on citait NATION tant il leur est sans doute apparu évident que NATION n’avait rien à voir là dedans et qu’il s’agissait d’une énième tentative de Résistances d’amalgamer un groupe politique au révisionnisme historique.

Décidément, il est prouvé une fois de plus que « croire Résistances nuit gravement à la crédibilité ! »