L’antifa joue à la guerre à Arras…et la perd

Le 15 novembre dernier, des associations anti-avortements voulaient réciter prières et chants religieux devant un planing familial situé à Arras, Nord de la France.

Pour les antifas locaux, cela constitue sans doute une odieuse provocation puisqu’ils avaient mobilisé le ban et l’arrière ban de la mouvance anarcho-communiste de la région.

Sans doute craintifs face aux manifestants catholiques (dont beaucoup étaient des femmes et des personnes âgées) les antifa n’ont pas voulu prendre de risques et sont donc venus armés de barres de fer et de bouteilles incendiaires.

Si la présence de nombreux policiers a empêché des incidents lors du rassemblement, il semblerait que des incidents aient éclaté un peu avant lorsque des extrémistes ont attaqué des jeunes se rendant au rassemblent anti-avortement.

Pas de chance pour eux, il semblerait qu’ils aient commis leur agression devant une partie du service d’ordre du rassemblement qui les a mis en déroute. Les antifa abandonnant une partie de leur matériel contondant et quelques effets personnels ( voir http://www.terre-celtique.com/article-24799520.html ).

Ce fut manifestement moins facile que les années précédentes lorsque les crapules gauchistes s’en étaient prises à quelques personnes âgées.