Tolérance et démocratie !

autonomie Ce dessin d’un « sympathique »  jeune militant cagoulé et armé d’un fusil d’assaut est la dernière création « artistique » de l’Action Antifasciste de Lille.

A la vue de ce dessin très évocateur des méthodes prônées par ce genre de groupes, on constate qu’ici, encore une fois, « l’antifascisme » n’est qu’un prétexte pour rassembler les excités d’une gauche extrême et toujours fascinée par le terrorisme.

Publicités

Quand on ne sait pas…on se tait !

Le 26 mars dernier, une manifestation d’étudiants nationalistes flamands (NSV) a eu lieu à Louvain. Face à cette manifestation pacifique, les crapules « antifascistes » ont contre-manifesté violamment s’attaquant, en fin de cortège à la police et vandalisant plusieurs bâtiments et véhicules. Mais qui cela étonnera parmi nos lecteurs ?

Mais dans le vidéo suivante :  http://www.demorgen.be/dm/nl/989/Binnenland/article/detail/798406/2009/03/27/44-rechtse-en-linkse-demonstranten-opgepakt-na-relletjes-Leuven.dhtml , on voit à quel point « l’antifascisme » hystérique fait dire n’importe quoi.

Ainsi entre l’instant 01’00 » et 01’09 », on voit un militant d’extrême-gauche accuser le NSV d’avoir fêté la « Nuit de Cristal » (énorme pogrom antisémite qui s’est déroulé en Allemagne le 9 novembre 1938). Ceci étant ausitôt repris par le journaliste, sans aucun filtre.

Le problème est que le pourtant jeune militant de gauche semble oublier, ou ne pas savoir, est que le dernier jeudi avant Noël est fété par le monde étudiant gantois, dans son ensemble, sous le nom de « Nuit de cristal ».

Hystérie, quand tu nous tiens !

Aussi fort sur la gauche que sur la droite !

La critique est facile, nous dira-t-on. Et la critique, nous n’en manquons pas envers Résistances et ses « super-limiers antifascistes intergalactiques ». Mais reconnaissons-le, nous ne sommes guère objectifs.

Nous avons donc pensé intéressant de publier des extraits d’un article publié sur le site Internet du très gauchiste « Parti Socialiste de Lutte » et dont le moins que l’on puisse dire est qu’il est, lui aussi, assez critique avec nos « super investigateurs citoyens ». Lisons donc !

« Nous avons pris connaissance de l’article « L’extrême-gauche prépare les scrutins » de M. Christian Laporte et sommes surpris de certaines inexactitudes. Peut-être M. Laporte ne s’est-il exclusivement adressé qu’à Manuel Abramowicz pour rédiger son texte, ce dernier étant spécialiste de l’extrême-gauche au même titre que chaque autre militant, et son analyse étant teintée par ses positions politiques et son histoire personnelle, au même titre que chaque autre militant.

Cela se ressent notamment quand il choisit de présenter l’échec du CAP comme résultant d’une « tentative de prise de pouvoir » par le MAS, qu’il s’abstient d’ailleurs d’appeler par son nouveau nom (PSL, Parti Socialiste de Lutte). Aucune analyse de la situation politique ne saurait être objective et détachée des considérations préalables de celui qui la fait, et nous tenons à présenter notre vision des choses. « 

Deux constatations donc. La première est que l’extrême-gauche, elle même, considère que le spécialiste nommé dans cet article, n’en est pas un ! La seconde est que cette même extrême-gauche le considère bel et bien comme un de ses militants (et pas ancien, selon les termes de l’article). Encore une fois, si c’est eux qui le disent…

Gentils antifascistes/gauchistes à l’oeuvre…

à Strasbourg (manif anti OTAN)

strasbotan920copy

à Louvain (manifestation contre le NSV, N-SA et NATION)

leuven

Londres (manifestations contre le G20)

londres

Action Antifasciste et identitaire ?

C’est la question que l’on peut se poser à la lecture du site de l’Action antifasciste de Lille. En effet, entre une vidéo vantant la gloire des nationalistes irlandais et un article où l’on peut lire : « Unité de toutes les forces populaires contre l’Etat français – Un jour le Nord-Pas de Calais sera autonome et décidera par sa propre organisation populaire le pouvoir ! », on peut également trouver une vidéo qui montre des gens qui réaprennent le patois local et une carte du Nord Pas de calais avec le slogan : « Autonomie ».

Nos sentiments identitaires ne peuvent qu’être touchés par un tel rapprochement idéologique de nos « frères égarés » de l’antifascisme.  Nous ne pouvons donc que leur conseiller de prendre contact avec nos amis de la Vlaams Huis à Lille afin que, après un réel repentir témoigné de leur part, ils puissent se joindre aux forces identitaires régionales.

Transfuges d’extrême-droite: aidons Résistances à s’en libérer !

Nous nous étions déjà fait l’echo de l’initiative de Résistances d’accueillir des transfuges de l’extrême-droite et leur témoignage https://antifaahahah.wordpress.com/2008/09/24/le-repenti/

Il semble que cela n’ait guère fonctionné puisque le suprême coordinateur des super-enquêteurs de Résistances a lui-même écrit : « De plus, nous n’avons pas les moyens et le temps de nous orienter dans cette voie-là. Malgré ce que nous avions annoncé. Hélas. »

Ils ont bien trouvé un repenti mais le problème, c’est que le garçon est un peu spécial https://antifaahahah.wordpress.com/2009/01/30/et-phone-homeet-est-antifa/

Et de plus, il ne les lâche plus et harcèle les rédacteurs de Résistances par des sms sur leurs portables et téléphone à leur boulot. Ce qui nous vaut un article hilarant (enfin si on aime le second degré) sur Résistances où nos « sauveurs d’anciens fachos » se plaignent de l’affection débordante que semble leur porter le repenti en question. Au point qu’ils viennent de le mettre en demeure de ne plus les harceler.

A méditer pour ceux qui auraient des problèmes moraux à rester dans le camp nationaliste, Résistances ne veut plus de repentis…plus jamais, jamais !

Et dire que Résistances prétend être le cauchemar de l’extrême-droite. En ce qui nous concerne, il est notre petit rayon de soleil qui nous permet de rire un peu dans un monde parfois bien gris.

Gauchisme : le « facteur » Besancenot

Quelques questions et réponses sur le leader montant de l’extrême-gauche française et chef du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)

– Comment Besancenot a-t-il progressé aussi vite à la Ligue Communiste Révolutionnaire, jusqu’à en devenir le candidat à la Présidentielle ?

Olivier Besancenot a eu pour compagne la propre fille d’Alain Krivine, fondateur de la LCR et encore le réel « patron » de ce parti… Il a rompu il y a 3 ans mais est resté proche du beau-papa… Olivier Besancenot est devenu en quelques années le porte-parole de ce parti grâce à l’action efficace du beau-père… Chez les trotskystes, on pratique la solidarité, mais d’abord envers la famille.

 – Où Besancenot travaille-t-il réellement ?

A cette question, le candidat Besancenot parle de salaire de moins de 1200€ à la Poste… Bienheureux les croyants… La réalité est un peu différente, Besancenot n’étant à la Poste de Neuilly-sur-Seine que pour les photographes, c’est à dire, quasiment jamais. il est surtout rémunéré par le parti. A titre d’exemple, il a touché très régulièrement une indemnité d’assistant parlementaire européen lorsqu’Alain Krivine était Député européen.

– Quel est son patrimoine ?

A cette question, Olivier Besancenot parle avec modestie d’un petit studio dans le 18ème, arrondissement populaire. Le journaliste avisé ira voir sur place. un appartement en réalité de bonne taille et dans le quartier du Sacré Coeur en plein Montmartre, le quartier le plus cher du 18ème, un des quartiers les plus recherchés des Bobos parisiens. Bien évidemment, il en est propriétaire… Un salaire à vie de postier n’y suffirait pas…

– Comment expliquer ce black-out sur Besancenot ?

Olivier Besancenot a épousé une des principales éditrices de Paris, appartenant à la direction de Flammarion. Pour Besancenot, elle a plusieurs avantages : c’est l’un des plus hauts salaires de l’édition mais c’est surtout une habituée des médias. Ancienne compagne du chanteur Yves Simon, elle a construit sa carrière sur les relations presse… Dirigeant une armée d’attachées de presse, cela doit sans doute inciter les journalistes à plus de modération dans les attaques…