Nouvelles zizanies révolutionnaires

La gauche met souvent en exergue les divisions au sein de la mouvance nationaliste. Mais elle est tout aussi divisée, sinon plus. Ainsi aux dernières élections où l’extrême gauche présenta nombre de listes : PTB, LCR-PLS, CAP D’ORAZIO, EGALITE, etc…

Mais il n’y a pas que l’option électoraliste qui les sépare. Un autre point de friction, et qui gagne de plus en plus en importance, est le positionnement des uns et des autres en matière de politique étrangère, et en particulier sur le degré de support à apporter ou non aux mouvements de résistance musulmans.

Pour ce qui est des divergences « internationales », le débat semble se focaliser sur la mouvance rassemblée autour de Nadine Rossa Rosso, ancienne dirigeante du PTB, présente sur la liste bruxelloise EGALITE.

Cette dernière soutient, en effet, semble-t-il de manière inconditionnelle, le Hamas. Au point d’avoir initié un appel, à tous les candidats aux sièges de député européen, « pour le retrait immédiat et inconditionnel » du Hamas de la liste européenne des mouvements terroristes.

Ce qui provoque aussi le débat est le fait qu’elle collabore avec le Congrès de l’Union Internationale des Parlementaires pour la Palestine (IUPFP) qui a été crée en 2001 à Téhéran…et dont le président de la section belge est Luk Vervaet, également ex-membre du PTB et qui est un (très) proche de Rossa Rosso.

Cerise sur le gâteau, le directeur International de l’IUPFP n’est autre le très controversé Dya Abou Jahjah qui fut le leader de la fameuse Ligue Arabe et Européenne qui défraya la chronique, par ses provocations à Anvers voici quelques années.

Les attaques « internes » contre Rossa Rosso ont été principalement lancées par Claude Demelenne, collaborateur du Journal du Mardi. Il avait déjà provoqué une polémique via la publication d’une carte blanche très controversée dans le quotidien Le Soir où il dénonçait la récupération des manifs pro-palestiniennes par des groupes islamistes. Cette carte blanche intitulée « Barbus, non merci » lui avait même valu d’être accusé par certains de faire le lit de l’extrême-droite. Ce qui ne manque pas de piquant lorsqu’on sait que son co-signataire était Manuel Abramowicz, grand pourfendeur d’extrémistes de droite, mais rien qu’en Europe ! Ailleurs, cela semble présenter un moins gros problème pour lui.

Mais il est vrai qu’Abramowicz avait déjà fait fort sur le sujet puisque les rares membres de la rédaction du site de lutte conte l’antisémitisme « Résistances » qu’il anime, avaient été mobilisés pour aller faire des photos lors de la grande manifestation pro palestinienne : photos des calicots et des manifestants qui dénonçaient la politique israélienne de manière trop virulente, photos qui devaient également servir à étayer des plaintes juridiques. Marrant, cette manie de porter plainte pour des gens qui dénoncent sans cesse la justice bourgeoise.

Quoi qu’il en soit, et à la lecture des gentillesses qui s’échangent sur certains sites (la tête de liste de EGALITE semblant d’ailleurs être particulièrement controversée dans les milieux de gauche), nous resterons attentifs à l’évolution de la situation qui risque de nous apporter des développements encore intéressants.

D’un autre côté, dans la mouvance ultra radicale et pro terroriste de la gauche, se sont également multipliées frictions et scissions. Ici pour d’obscures raisons idéologiques. Nous vous en reparlerons très bientôt.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :