Où est l’Antifa ? Waar is Antifa ?

Suite à notre article sur le site flamand du Front Anti Fasciste, nous n’avons pu nous empêcher de le relire à l’occasion du congrès/concert organisé en commun par le N-SA (solidaristes flamands) et NATION (nationaux révolutionnaires et identitaires wallons).

Cela n’a fait que confirmer notre analyse de l’attachement au militantisme virtuel de ces « héros de la lutte antifasciste ». En effet, alors qu’ils semblent obsédés par le moindre concert de l’association à but uniquement commerciale Blood & Honour. Et qu’ils en réclament sans cesse l’interdiction, dénonçant leur caractère clandestin. Ils ont été particulièrement peu actifs par rapport au congrès/concert qui a eu lieu samedi passé et que nous citons plus haut.

Il est vrai qu’ici, cette activité à eu lieu publiquement avec une adresse fournie bien à l’avance. Et qu’elle avait une finalité réellement politique. Est-ce cet argument qui a motivé la non-réaction « antifa » ?

Autre option : la trouillle peut être ? En effet, le côté clandestin des concerts de B&H donne le bon prétexte pour ces militants virtuels de ne rien faire…Tandis qu’ici, tout le monde savait où ça se passait !Mais on ne peut rien jurer.

Dernière possibilité, le FAF flamand estime que ni le N-SA et NATION ne sont des organisation néo-nazies et qu’elles ne représentent pas de danger pour la démocratie. Et là, bravo pour le courage politique !

Remarquons que néanmoins, les « antifa » virtuels se sont fendu de pas moins de 4 articles sur ce congrès. Ce qui est assez paradoxal puisque d’un autre côté, ils disaient que cela n’avait aucune importance !

Et enfin, nos « antifa » locaux semblent avoir un gros problème d’analyse de documents. En effet, négligeant de tenir compte de la correction des affiches du congrès, ils ont annoncé un orateur qui n’y a pas participé. En profitant, pour publier des informations dont il est de notoriété publique qu’elles sont inexactes.

Bien plus fort pour parler des autres que d’eux-mêmes, le FAF flamand croit sans doute ne pas devoir rendre des comptes pour ce qui est des lois sur la diffamation et la calmonie. Courageux mais pas téméraires…mais peut être un peu optimistes. A suivre !

Publicités

Antifa ? Plus que jamais, ah ah ah !

En son temps, nous avions écrit un article se moquant des « antifas », pourfendeurs virtuels de la bête immonde…sur le net (c’est plus prudent) : https://antifaahahah.wordpress.com/2009/04/06/la-collaboration-est-la-solution/

Mais certains de ces « James Bond » du net essaient au moins, pour certains, de rassembler des documents, de faire un peu de recherches voire même d’avoir des contacts afin de rassembler des ragôts (enfin des infos, on veut dire…).

Ce qui n’est même pas le cas d’un site flamand du Front Anti Fasciste qui a récemment pondu un article sur les 10 ans du mouvement NATION. Article qui donnait l’impression qu’ils avaient investigué sur l’événement alors qu’ils ont simplement repris l’ensemble des infos (qui n’avaient rien de secrètes) sur le compte rendu publié sur le site de NATION…

Ils ont juste tourné quelques phrases de manière différente et se sont donné un style d’enquêteurs pour donner l’impression qu’il s’agissait d’autre chose que de copier coller.

Dans les années 80, les militants du FAF flamand avaient au moins le courage de s’opposer dans la rue aux nationalistes. Aujourd’hui, leurs fils spirituels ne sont actifs que virtuellement , bien à l’abri derrière leurs PC. Et même comme cela, ils sont lamentables…on finira par regretter leurs anciens…

La CGT avec nous ?

Les images que vous allez voir ne sont pas celles de « casseurs d’extrême-droite» organisant un « lynch day » (jour de la corde) à l’encontre de pauvres travailleurs immigrés.

Si d’un côté (les frappés), il s’agit néanmoins de sans papiers et de militants de l’extrême-gauche anarchiste ; de l’autre (les cogneurs), il s’agit ni plus ni moins du service d’ordre du principal syndicat français, la CGT.

Ce syndicat, pourtant à sensibilité communiste ( !), n’avait guère apprécié que des sans papiers occupent la Bourse du Travail. Lors d’un cortège du 1er mai, voici 2 ans, le service d’ordre syndical leur avait exprimé le mécontentement des masses laborieuses (les photos que nous publions).

Plus récemment, lors d’une véritable opération commando, le service d’ordre cégétiste a, cette fois, fait évacuer la Bourse à grand coups de gaz lacrymogène.

Soyons beaux joueurs et reconnaissons que l’anti-syndicalisme primaire peut parfois être une erreur et scandons : « les syndicats avec nous !

cgt 2

cgt 5

cgt 8

Virage à droite de Résistances ?

Après les prises de position anti-islamistes publiques (via articles de presse ou prestations télévisées) de plusieurs collaborateurs de l’association « anti-fasciste » Résistances; après la satisfaction affichée sur ce site de la prochaine naissance d’un parti populiste sous la direction de l’avocat néo-libéral bien connu Mischaël Modrikamen ; c’est l’apparition d’un brûlot sur le blog personnel d’une rédactrice de Résistances qui semble confirmer l’étonnante évolution idéologique des rédacteurs de Résistances.

Cet article peu nuancé consiste en fait en l’énumération des problèmes vécus dans les classes maternelles et primaires de certaines de nos écoles en rapport à des petites enfants dont les parents sont des musulmans extrémistes.

De la garde du voile pendant la gymnastique au refus des parents de serrer la main aux institutrices en passant par le refus d’écrire une addition car le + est un symbole chrétien, on a droit à une liste révélatrice de la réussite multiculturelle de notre pays.

Le problème est que si quelque site nationaliste avait osé publier un tel texte, il eut été immédiatement taxé de raciste par la même qui vient de le publier.

Mais ne boudons pas notre plaisir surtout quand on trouve un peu plus loin, le soutien de l’intéressée à la mesure d’éloignement d’un enseignant en milieu carcéral pour raisons de sympathies islamistes…

Le délice se termine enfin, dans un tierce article, par l’appel de notre égérie antifasciste à imiter la région flamande et à réclamer l’interdiction (décidément c’est une drôle de manie pour des défenseurs de la liberté et de la démocratie) du port du voile islamique dans les écoles publiques.

Deux possibilités : certains rédacteurs de Résistances ont enfin rencontré LA vérité et LA lumière…. La seconde option, c’est que certains pensent à la reconversion dans le nouveau parti populiste de Mischaël Modrikamen.

Une certitude en tous les cas doit apparaître pour nombre de militants radicaux à gauche : l’antifascisme n’est décidément bien qu’un attrape nigaud crée par la système afin de lui servir d’alibi et de réserve de recrutement.

Chez Résistances, ça balance pas (pour une fois…)

Antifa ah ah ah – Résistances, ça balance…

Cet assez mauvais jeu de mots est de plus un peu erroné. En effet, ça ne balance guère pour Résistances. En effet, le mois de septembre n’aura vu qu’une moyenne de 71 visites par jour sur le « fameux » site « antifasciste ».

Si on en retire les deux groupes cibles; le premier étant celui des journalistes, trop fainéants de faire leur métier et qui pompent leurs articles sur le site de Résistances et le second, les nombreux contacts que possède Résistances au sein des innombrables FN belges (et qui s’empressent d’aller vérifier si les infos embarrassantes pour la concurrence qu’ils ont fourni se retrouvent bien sur le site) ; on peut raisonnablement dire que Résistances est pratiquement inconnu dans le grand public.

A noter que nous n’avons pas obtenu ces chiffres de visite en infiltrant un agent secret au sein de Résistances ni en piratant des données hyper-super-confidentielles mais tout simplement en allant tout en bas de leur site et en cliquant sur le dessin représentant un schéma.

On veut croire que c’est un choix de transparence et non pas un problème technique ou une erreur dans le site !