Où est l’Antifa ? Waar is Antifa ?

Suite à notre article sur le site flamand du Front Anti Fasciste, nous n’avons pu nous empêcher de le relire à l’occasion du congrès/concert organisé en commun par le N-SA (solidaristes flamands) et NATION (nationaux révolutionnaires et identitaires wallons).

Cela n’a fait que confirmer notre analyse de l’attachement au militantisme virtuel de ces « héros de la lutte antifasciste ». En effet, alors qu’ils semblent obsédés par le moindre concert de l’association à but uniquement commerciale Blood & Honour. Et qu’ils en réclament sans cesse l’interdiction, dénonçant leur caractère clandestin. Ils ont été particulièrement peu actifs par rapport au congrès/concert qui a eu lieu samedi passé et que nous citons plus haut.

Il est vrai qu’ici, cette activité à eu lieu publiquement avec une adresse fournie bien à l’avance. Et qu’elle avait une finalité réellement politique. Est-ce cet argument qui a motivé la non-réaction « antifa » ?

Autre option : la trouillle peut être ? En effet, le côté clandestin des concerts de B&H donne le bon prétexte pour ces militants virtuels de ne rien faire…Tandis qu’ici, tout le monde savait où ça se passait !Mais on ne peut rien jurer.

Dernière possibilité, le FAF flamand estime que ni le N-SA et NATION ne sont des organisation néo-nazies et qu’elles ne représentent pas de danger pour la démocratie. Et là, bravo pour le courage politique !

Remarquons que néanmoins, les « antifa » virtuels se sont fendu de pas moins de 4 articles sur ce congrès. Ce qui est assez paradoxal puisque d’un autre côté, ils disaient que cela n’avait aucune importance !

Et enfin, nos « antifa » locaux semblent avoir un gros problème d’analyse de documents. En effet, négligeant de tenir compte de la correction des affiches du congrès, ils ont annoncé un orateur qui n’y a pas participé. En profitant, pour publier des informations dont il est de notoriété publique qu’elles sont inexactes.

Bien plus fort pour parler des autres que d’eux-mêmes, le FAF flamand croit sans doute ne pas devoir rendre des comptes pour ce qui est des lois sur la diffamation et la calmonie. Courageux mais pas téméraires…mais peut être un peu optimistes. A suivre !