Frères ennemis ?

On sait que la mouvance purement anti-islamiste essaie de former un curieux front réunissant sionistes, laÏcards, identitaires et nationalistes.

Et certaines initiatives de gens, sans doute motivés, mais peu au fait des sensibilités politiques peuvent prêter à sourire.

Ainsi cette vidéo où l’on voit une brave dame, citoyenne allemande, dire tout le mal qu’elle pense des islamistes. Jusque là, rien de plus « classique » pour ce genre de vidéo. Mais ce qui est bien plus drôle, c’est la fin du clip où défilent une longue série de sites choisis pour « se défendre ensemble contre l’islamisme ». Et cette liste comprend, entre autres, le site « antifasciste » Résistances et le mouvement NATION.

Cela va bien involontairement dans le sens d’une vidéo parodique déjà publiée par le même mouvement NATION.

La confusion idéologique qui règne actuellement dans certains milieux de gauche mais aussi nationalistes, permet au moins de sourire quelque peu !

Publicités

clic-clak kodak !

Il est bien connu que les « journalistes super-agents spécialistes de l’extrême-droite » adorent prendre des photos mais aiment beaucoup moins qu’on publient la leur. C’est donc dans l’espoir de le contrarier légèrement que nous publions la photo de Denis Sherer, alias René Monzat.

Ce diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, ancien militant gauchiste (Ligue communiste dès les années 1970 selon Emaanuel Ratier) fut un des fondateurs de l’association,aujourd’hui disparue, Ras l’Front créé comme son nom l’indique, en réaction à la montée du FN français.

N’écrivant que par et sur l’extrême-droite, cet individu que l’on pense proche de l’officine de délation « Reflexes » semble de surcroit un amateur de photos. Ainsi, il fut très actif à prendre des photos lors du cortège nationaliste du 8 mai dernier à Paris.

Espérons que celle-ci lui plaira aussi !

Gentils démocrates à l’oeuvre en Italie

Le mouvement d’occupation à vocation sociale autour de la mouvanceCasapound suscite toujours plus de hargne de la part des groupes d’extrême gauche qui multiplient les agressions contre ce mouvement.

Manifestations violentes, agressions de militants, attentat à la bombe … tous les moyens semblent bons pour faire cesser certaines occupations sociales.

Le fait que Casapound occupe le champ social qu’ils ont abandonné, pousse les groupes gauchistes à essayer d’enrayer la progression de la mouvance Casapound.

Vous pouvez voir sur cette vidéo, quelques-unes des méthodes employées par ces bandits.