Comment devenir un bon antifa !

Revenons en aux antifa de gauche et osons leur donner quelques trucs pour être un vrai c… euh pardon, un vrai antifa…

  1. Bien apprendre ce que vous racontent les idiots utiles du système qui vous guident, et ne plus rien croire d’autre !!!
  2. Tous ceux qui ne pensent pas comme vous, traitez-les de « fachos », de « nazis » ou d’extrême droite, même si vous n’en êtes pas certain, on ne vous demande pas de réfléchir.
  3. Apprenez à crier de manière hystérique ( l’idéal est si vous avez une voix fluette) : « Alerta » (2X) « antifascista « , et de conclure par un « No pasaran » ! (comme ce n’est pas en français, et si vous ne comprenez pas, c’est pas grave, ça ne veut quand même plus rien dire aujourd’hui).
  4. Si un vilain facho vous pose une question et que vous ne savez pas répondre, il faut détourner la question en l’insultant ! (Attention, gardez vos distances, un facho ça répond …)
  5. Si les fachos sont 20, et si vous n’êtes pas au moins à 100, appliquez le plan b antifa  LA FUITE !!! (déjà testé et réussi).
  6. Pour montrer votre courage, n’hésitez pas à insulter la police et à leur jeter tous ce qui vous tombe sous la main : canettes, pavés, etc …
  7. Une vraie action de rue, c’est : briser les vitrines des commerçants (qui sont surement des sales bourgeois), retourner ou brûler des voitures. Evidemment, c’est moins marrant quand vous êtes arrêtés par les flics ! Mais vous pourrez alors toujours jouer aux martyrs.
  8. Faites attention à la tenue : elle ne doit pas être passe-partout, mais typée ! Cheveux en crête et teints en rouge ou orange fluo – jeans aux ras des fesses –
    cagoules ou casques (pour vous protéger du vent bien sur …) – barres de fer ou gourdins camouflés en « porte drapeaux » – Il est primordial d’être
    sale et de puer, (fumer un bon joint fait passer les effluves) – pour les plus âgés, la bonne vieille tenue « baba-cool » est toujours de mise, avec
    la barbe à fleur (ou à poux) et les cheveux crades !
  9. L’important quant on veut être un bon antifa, c’est de pouvoir sortir de temps en temps de son bocal et d’étaler sa connerie au grand jour .

    SVP, ne nous remerciez pas, ces précieux conseils sont gratis et donnés de bon coeur .

Publicités

Antifa à la noix !

Il aura donc fallu 9 jours au groupe (de droite ?) auquel appartient Pierre Paul Menniken  pour enfin réagir à ses déclarations. Pour rappel, cet individu (ex-FN) avait récemment déclaré « encourager les antifa à continuer leurs actions ».
 
9  jours pour un communiqué bien timide et bien flou, c’est un peu long ! On peut d’ailleurs se demander le temps qu’il faudra à ce groupe pour se positionner, le cas échéant, sur des questions bien plus importantes et sensibles…
 
Mais c’est surtout bien léger comme réaction là, où le minimum de sens politique et de décence, aurait réclamé tout simplement la condamnation de tels propos. Pour rappel, l’action des « antifa » consiste très souvent en des violences contre leurs opposants et contre la police.
 
Notons néanmoins que le « parti » en question précise que les propos de Menniken n’engageaient que l’intéressé.
 
Le problème est qu’au même moment, d’autres « délégués » (comprenez « membres actifs » de cette véritable armée mexicaine où les généraux semblent plus nombreux que les soldats) continuaient à utiliser des pratiques dignes des antifa…
 
Ainsi, un de ceux-ci diffusait sur facebook, des extraits d’articles du site anti-identitaire Résistances qui mettaient en cause, avec nom et photo, des militants de la mouvance identitaire…
 
Du jamais-vu dans la pourtant longue liste des bassesses d’une certaine extrême-droite francophone…
 
A la vue de ces pratiques, il y a deux possibilités.
 
Soit la direction de ce « parti » (sic) n’arrive pas à se faire obéir, ce qui veut dire  que l’on a à faire à un véritable bateau ivre…
 
Soit la direction a menti dans son communiqué et cautionne les méthodes de « flics antifa » de certains de ses délégués.
 
Nous allons donc observer cela de TRES près et s’il s’avèrait que c’est la deuxième option qui était la bonne, nous publierions une série d’articles qui, n’en doutons pas, risquent de contrarier les espoirs de respectabilité de ces tristes sires.
 
PS : A noter que le « rédacteur en chef » de l’éphémère bulletin de ce groupe vient de le quitter. Ce qui lui a valu sur facebook, nombre d’insultes de la part de ses anciens « amis ». Là aussi, ces derniers semblent appliquer les bonnes vieilles méthodes staliniennes de leurs « exemples » antifa.

PS 2 : Comme c’est notre camarade Hervé Van Laethem qui a été mis en cause par les « antifa de droite », nous publions ici sa réponse afin que l’on puisse lire son point de vue.

Un rat noir à Bagdad !

Comme régulièrement dans la mouvance de droite nationale, vu qu’on approche des élections, un petit groupe s’est crée voici quelques mois. Petit groupe qui, à force de dire tout ce qu’il n’est pas, semble ne plus bien savoir lui-même ce qu’il est.

Fidèle à la méthode qui a mené tous ces groupes à disparaître les uns après les autres sans avoir fait avancer quoi que ce soit, la seule activité de ses rares membres semble consister à se dédouaner de tout et de n’importe quoi…et à accuser tous les autres de tous les maux.

C’est ainsi que le dernier fait d’armes de ces « démocrates-antifascistes-libéraux-islamophobes » (cherchez l’erreur) consiste à me mettre en cause par rapport à mon voyage en Irak voici 9 ans ! Remarquez si c’est tout ce qu’ils ont trouvé à me reprocher 🙂

Cette polémique me permet donc de revenir sur un acte dont je suis particulièrement fier : celui d’avoir été bouclier humain en Irak.

J’y reviens, non pas pour convaincre ces bas du front qui manifestement ne connaissent rien à la géopolitique, ni même à la politique (à en croire la manière de gérer leur « groupe ») et certainement rien non plus à ce qu’est une vraie aventure humaine (à en croire, la manière dont ils chassent puis insultent certains de leurs rares membres).

Mais revenons à nos moutons…si j’ose me permettre cette allusion alors que je vais parler d’un pays du moyen orient 🙂

Je suis effectivement parti (à mes frais !) en 2003 soutenir le peuple irakien et le parti Baas avant l’invasion américaine. Le parti Baas, je le rappelle, est un parti qui défend la laïcité et s’est toujours opposé aux islamistes. Le parti Baas, cofondé par Michel Aflak qui était chrétien, a toujours défendu les minorités religeuses de la région. Et a toujours combattu l’islamisme.

Rappelons aussi que c’est l’Irak qui a empêché la propagation de la révolution islamique iranienne au prix d’une guerre de 8 ans et de 500.000 morts. C’est bien évidemment autre chose que de poster une caricature anti-iranienne sur facebook.

Ce soutien, je l’assume à titre personnel. Comme j’assume mon soutien au parti Baas syrien car s’il était vaincu, cela signifierait pour le peuple syrien, le début du même cauchemar que celui vécu par les Irakiens, les chrétiens en particulier.

Car ici aussi, le parti Baas se bat pour la liberté et la modernité contre des groupes djihadistes soutenus par les USA…

Il n’y a qu’à voir le chaos qui existe encore en Irak aujourd’hui, et les forces islamistes que l’intervention US a permis de réveiller, pour se rendre compte que les nationalistes européens qui soutenaient Saddam Hussein avaient raison. Et que sa chute aura été une très mauvaise chose, aussi pour l’Europe.

Et ce sont pour les mêmes raisons que ceux qui soutiennent Assad ont aussi raison de le faire.

Et ceci malgré les pense-petits qui confondent tout et ne comprennent rien à rien. Ou pire encore, choisissent la voie de la reptation dans le puéril et vain espoir qu’ils vont devenir acceptables pour le régime. En oubliant que pour être respectable, il faut avant tout être crédible. Et croyez-moi, là il y a encore du travail…

Pour en revenir à mon voyage en Irak, je répète, je l’assume de A à Z.

Je n’oublie pas les gens formidables que j’y ai rencontré et dont un certain nombre sont sans doute aujourd’hui morts en se battant pour défendre leur patrie et leur révolution sociale et nationale. J’imagine que cela doit être difficilement compréhensible pour certains qui changent plus souvent de partis que de chemises.

Je n’oublie pas les enfants irakiens, qui étaient en train de mourir dans les hôpitaux à cause de l’embargo sur les produits pharmaceutiques.

Je n’oublie pas mes compagnons de voyage qui étaient laïcs, chrétiens, musulmans (mais pas islamistes) et même de gauche. Ils avaient tous quelque chose que n’auront jamais les détracteurs de ce voyage : une étincelle, un idéal vrai et sans arrière pensée, du courage et un vrai humanisme. Pas celui des bobos ou des intellectuels de gauche ou de droite. Non : le vrai humanisme. Celui qui pense que le droit des peuples passe avant tout !

Je pourrais vous parler de ce voyage pendant des heures. Mais ceux qui peuvent comprendre l’auront déjà fait…

Pour le reste, je n’ai de leçons à recevoir de personne en rapport à la lutte contre l’islamisme ni contre les bandes de jeunes que j’ai mené, moi, ailleurs que derrière mon PC. Mais il est vrai que ces antifascistes de droite critiqueront cela aussi. Décidément, ils devraient savoir ce qu’ils veulent.

Pour ma part, je ne réagirai plus à ces lamentables commentaires de ces pieds-nickelés de la politique. Pourraient-ils bien me traiter d’ogre néo-nazi, d’islamo-fasciste, de fils naturel de Dieudonné et de Soral ? Et s’ils dépassent les bornes, je les assignerai simplement devant le tribunal.

Et je demande aussi à mes camarades de NATION de ne plus réagir à la bile de ces gens-là ni à leur honteuse reptation devant la gauche antifasciste. Laissez- les donc écrire « anti-fachistes » au lieu de « antifascistes » et « degrellistes » au lieu de « degrelliens ». Vous, mes camarades de NATION méritez d’autres combats et des débats d’un autre niveau.

Et pour terminer, si mon voyage en Irak reste un problème pour ces nouveaux « antifa » de droite, je leur conseille la lecture du livre que j’y ai consacré et qui s’intitule « Un rat noir à Bagdad ». Ils auront une facilité pour le lire vu que je l’ai offert à leur président lorsqu’il m’a invité à son anniversaire. Curieux pour un antifa ? Ah mais sans doute, ignorait-il qui j’étais 🙂

Pour ceux d’entre eux qui auraient encore des objections, je crois qu’il est assez facile de m’atteindre pour en débattre. A moins qu’ils viennent protester à ce sujet lors du prochain rassemblement antifasciste que leurs nombreuses troupes ne devraient pas manquer d’organiser devant la prochaine réunion de NATION.

Mais non, suis-je bête ! Cela n’arrivera pas ! Car l’antifa de droite a ceci de différent avec l’antifa de gauche, outre qu’il est sans nul doute plus propre et mieux habillé, l’antifa de droite donc, il est généralement beaucoup plus lâche !

Hervé Van Laethem
« bête immonde de service »

 

 

Quelques images de la mouvance antifa à laquelle Pierre-Paul Menniken (délégué d’un groupuscule qui se prétend de droite) déclarait récemment sur facebook : “Je vous demande simplement et je vous en serais très reconnaissant de poursuivre votre combat Anti Fachiste!!! », (orthographe d’origine).

A ce jour, son « groupe » n’a toujours ni condamné cette déclaration ni pris ses distances. Puisse l’ensemble des sympathisants de notre mouvance en tirer les conclusions qui s’imposent.

Ni honneur, ni fierté ?

C’est parfois pénible d’avoir toujours raison. Encore plus lorsque votre analyse, déjà pessimiste, est encore dépassée par la triste réalité.

Ainsi, nous avions écrit deux articles sur les « antifa de droite » où nous dénoncions la tendance, bien connue, des groupes de droite (dite nationale) d’en rajouter dans le politiquement correct et de tenir le même discours que les partis du système sur l’horreur des « heures les plus sombres de notre histoire ».

Mais on vient encore de franchir un pas dans le pathétique et le larvaire.

En effet, un délégué régional (comprenez le seul membre actif de son coin), membre d’un des divers groupuscules issus du FN belge a fait encore plus fort ! Par charité chrétienne, nous l’appellerons le « repenti ».

Il faut savoir qu’une des seules activités de ces groupes est le « militantisme sur facebook ». Mais sans doute un peu échaudé par le peu de visiteurs sur les pages facebook de son propre mouvement, le repenti semble avoir voulu occuper les pages facebook « antifa ».

Mais pas pour les ennuyer ou passer des messages alternatifs. Non, non ! Pas pour les convaincre non plus ! Ces gens sont tellement enfermés dans leurs discours de haine anti-identitaire que rien ni personne n’arrivera à les convaincre.

Non quand le délégué en question va sur ces pages, c’est pour :

  • se dédouaner
  • balancer
  • mentir et diffamer
  • encourager les antifa

Reprenons chacun de ses points en examinant les écrits facebook de l’intéressé (nous avons bien entendu les captures d’écran de ces échanges qui ont eu lieu sur un groupe public !!! – l’orthographe est d’origine)

Se dédouaner

« La différence entre la NWA et toutes ces pseudos formations/mouvements est que nous ne sommes pas contre l’immigration! mais il faut qu’elle soit mieux réglementé et qu elle ne pèse pas sur notre éconiomie… »

Balancer

L’intéressé cite le nom de Pascal Cornet, un cadre de NATION, le désignant de ce fait à la vindicte des antifa…

Mentir et diffamer

L’intéressé prétend que lors du cortège du 17 juin, les militants de NATION ont cherché l’affrontement avec le PP. Alors que le PP dans un communiqué dit exactement le contraire : « Le PP tient toutefois à faire remarquer que ce groupuscule n’a cependant en rien perturbé la manifestation du PP, ni troublé l’ordre public et qu’ils se sont tenus séparés du PP et des citoyens présents. »

Les encourager

« Je vous demande simplement et je vous en serais très reconnaissant de poursuivre votre combat Anti Fachiste!!! Mais également de le mener contre les personnes qui le méritent réellement. La NWA est patriote et respect chaque personnes qui d’où qu’elles viennent se sont intégrées. Merci de votre compréhension. »

Ce dernier point est selon nous, le pire de tous. Quand on sait les actes de violence dont cette mouvance antifa s’est déjà rendue coupable et l’idéologie d’extrême-gauche dont la  plupart des militants antifa se revendiquent ; on reste pantois devant la déclaration du délégué dont on a peine à croire qu’il est nationaliste ou même de droite. Même le Parti Populaire, dont on connaît la tiédeur, n’a pas hésité à dénoncer avec des mots très durs les agissements des agresseurs « antifa » le 17 juin dernier. Agresseurs pourtant encouragés par les écrits de l’intéressé.

Pour en revenir au repenti, on le savait déjà peu solidaire depuis l’affaire de Nathalie Pirson en 2010.

Cette dame présentée comme la vice-présidente du FN à Namur (ah oui, l’intéressé est un ancien du FN belge…), avait été victime en 2010 d’un incendie criminel et son habitation avait été détruite par les flammes. Sans avoir le moindre soutien du repenti, pourtant à l’époque président de la section locale. Il ne s’était même pas déplacé lors du repas de soutien organisé par…NATION (en effet, personne au FN n’avait trouvé le temps de le faire…). Repas de soutien interrompu d’ailleurs par une alerte à la bombe lancée par des militants antifa… (aujourd’hui encouragés par le repenti).

Nous le savions aussi « très prudent ». On raconte qu’en novembre dernier, lors d’une confrontation avec des militants antifa à Liège, l’intéressé était assez loin des premières lignes…Sans doute qu’il hésitait déjà sur le camp à choisir…

Pas solidaire et très « prudent », on ne devait rien attendre de formidable de ce genre de personnage. Mais là, on a quand même touché le fond.

Alors probablement, il répondra que ce n’est pas ce qu’il a voulu dire, qu’on interprète mal, etc…Mais alors, s’il ne sait pas s’exprimer, il faut s’interroger sur la capacité du personnage à représenter éventuellement des électeurs !

Récemment, le groupe dont fait partie le repenti avait produit un communiqué intitulé assez curieusement « NWA : Ni honneur, ni fierté ! ».

Nous espérons que les honnêtes membres de ce groupe feront mentir ce titre malheureux en marquant publiquement et très clairement leur désapprobation des écrits de l’intéressé.

Les antifa-chés entre eux (2)

La même semaine, d’autres membres du « peuple de gauche » se sont laissés aller à des commentaires bien peu solidaires vis-à-vis de leurs petits camarades. En effet, la décision de la chambre du conseil de renvoyer en correctionnelle, deux responsables de l’association ResistanceS, dont Manuel Abramowicz, n’a non seulement pas déclenché une extraordinaire vague de solidarité mais semble même en faire franchement marrer quelques-uns.

Ainsi Olivier Mukuna, qui a travaillé pour les quotidiens Le Matin, La Dernière Heure, l’hebdo Le Journal du Mardi, a collaboré à la RTBF et à La Libre Match où il a collaboré avec Michel Bouffioux (lui-même « antifasciste » dans l’âme).

Mukuna s’est donc fendu d’un long texte où il pourfend Manuel Abramowicz et toute l’équipe de RésistanceS. Ici aussi, quelques morceaux choisis.

  • A force de se vautrer dans la délation et l’incompétence poussant à voir des «nazis» partout, Manuel Abramowicz se rapproche de la condamnation judiciaire
  • Confondant, à nouveau, leur militantisme hystérique et délatoire avec l’exercice sérieux du journalisme …
  • Beaucoup, dont l’auteur de ces lignes, ont connu le charlatan Abramowicz infiniment moins “timide” dans la citation ad hominem comme l’amalgame de noms tous azimuts, sous prétexte de “lutte contre l’extrême-droite”
  • On se souviendra aussi des diffamations de Manuel Abramowicz contre l’ex-chercheur de l’ULB, Souhail Chichah ( 4), le porte-parole d’Egalité, Nordine Saïdi (5 ) ou l’essayiste Abdellah Boudami (4).
  • Ossature branlante de défense de nos deux antifascistes de pacotille mais vrais faussaires médiatiques.

Rappelons pour terminer et pour être complet que Olivier Mukuna est connu pour être un supporter de Dieudonné dont l’antisionisme n’est un secret pour personne. Ce qui semblerait démontrer que pour certaines personnes originaires de la diversité, RésistanceS est perçu comme une officine ne traitant pas tous les racismes de la même manière.

Les antifa-chés entre eux (1)

La branlée physique (par les œuvres de la police) et militante (3 groupes différents dont deux liés aux syndicats ont rassemblé moins de manifestants que NATION à lui seul…) du 17 juin dernier auraient pu avoir néanmoins des retombées positives pour la mouvance « antifa ». Du moins au niveau de la dynamique. Il n’en fut rien. Même une manifestation de protestation n’eut pas les résultats escomptés ( voir l’article publié sur le site de NATION )

Mais les incidents de fin de parcours (2 voitures abimées ) ont provoqué pas mal de remous dans ce petit monde.

Ainsi les jeunes FGTB (syndicat socialiste) et les JOC (Jeunesses Ouvrières Chrétiennes) qui, la semaine passée surenchérissaient sur leur côté « révolutionnaire » pour attirer à eux les idiots utiles de l’antifascisme, sont redevenus bien vite conformistes. En effet, ils ont disloqué immédiatement la manifestation par peur d’autres incidents et ont même menacé les auteurs présumés des faits de les « balancer » à la police.

Ce qui a provoqué des réactions assez fortes de part et d’autres sur les sites et forums d’extrême-gauche. Voici quelques morceaux choisis parmi un vaste choix de commentaires peu sympathiques (avec orthographe d’origine).

  • Merci a la JOC et a la csc d’avoir complétement éclaté la manif, qui se déroulait bien, dans une bonne énergie, mais comme d’habitude les traitres sont venus divisé le groupe qui manifestais dans l’unité.
    Pars qu’une voiture (de l’otan) a perdu sont pare brise, quelques energ’humaine de la joc et de la csc, sont venu presque en pleurant (…) N’oublions pas que aucun des traitres de la CSC n’etais la le jour de l’antifa, tous planké sous les ordres de leur hierarchie syndicale, et la ils vienne faire leurs pub a la con et éclaté LA manif et nous balancé leurs connard de service d’ordre !!! (…) PAS COMME VOUS SALES TRAITRES !!!!!!!!!!!
  • arèter une manif pour un fait isoler est vraiment pitoyable ………… c est sa la lutte ? fodrai un peu revoir le radicalisme révolutionnaire les amis 😉 on ne voi jamais se genre d agisement dans d autre manif en europe : ( a croire que en belgique on est des branleurs .
  • Une lutte à la fois et ça avancera peut-être, par contre si les 10 ou 12 Apôtres Bruxellois de la Révolution s’entêtent à se prendre pour des pieuvres et à vouloir tout faire, en traitant quiconque n’est pas d’accord de traitre ou de fasciste, c’est pas demain que le lèvera l’aube du Grand Soir.
    Alors oui, il serait bien temps de réfléchir un peu à la tactique, à la stratégie et aux modes d’action qui ont un sens, plutôt que de courir partout comme des poulets sans tête…
  • C’est pas en se comportant en fascistes rouges qu’on crée l’unité, mais ça vous êtes trop engoncés dans votre masturbation pseudo-intellectuelle pour vous en rendre compte.
  • mais les petites bites qui ont tué net la manif et abandonné le mouvement (certaines souhaitant même trouver l’identité du dangereux discréditateur pour le donner!!!) pour une vulgaire bagnole (dont la plaque étaient bien de l’OTAN) ne valent pas la peine que l’on s’intéresse à leur couardise chronique!
  • Pire que ça, sur le profil des JOC charleroi on trouve des commentaires appelant à la recherche de l’identité du pseudo-casseur via les photos! C’est honteux de la part d’organisation syndicales
  • Alors si vous considerez que les gens qui n’ont pas continué à suivre une manif qui partait en vrille sont des traitres, soit, perseverez. Continuez à faire vos petites réunions à 3 ou 4 en changeant de lieu toutes les 20 minutes, le Grand Capital tremble…
  • Les anarchos sont vraiment devenus d’une tristesse éffarante. Tellement obnibulés par les flics, la casse, le côté « sauvage » qu’ils en viennent à devenir les pires staliniens …
  • c’est bien marrant de voir la joc retourner sa veste! ils étaient bien au courant que le rassemblement qu’ILS organisaient avec fgtb etudiant et antifa bruxelles allait partir en manif sauvage! Mais ils se protège en demandant a antifa bruxelles d’annoncer cette manif car ils ne peuvent pas prendre la responsabilité…
  • la prochaine fois que tu filmes encore les gens en manif, je t’eclate ta tablette. au moins tu pourras pas allé dénoncer les autres chez les flics
  • Laissons les anarchos-touche-pipi faire leurs manifs savauges tout seuls
  • Un pare-brise brisé et on rejoint en masse le camp de l’ordre et de la loi, on s’estime déshonoré et trahit, victime de provocation etc.
  • Par ailleurs, s’il y a effectivement des personnes de la JOC qui ont appelé à la délation, il est clair qu’il va falloir qu’elles s’expliquent. Je suis militante à la JOC et si la casse de pare brise était une erreur ( que j’estime plutôt stratégique), l’appel à la délation est de loin une erreur beaucoup plus grave!

Que retenir de tout cela ? Que manifestement, les gauchistes, entre autres, de « l’Antifa Bruxelles » qui avaient espéré infiltrer et utiliser les organisations de jeunesses syndicales se sont une fois de plus fait rouler dans la farine.

A noter d’ailleurs que le site de ce groupe, proche du Secours Rouge fan club des tueurs des CCC, n’a rien communiqué sur la manifestation dont Antifa Bruxelles était pourtant un des organisateurs. Y aurait-il comme un malaise ?

Notons aussi que dans les milieux de gauche, on ne se cache pas pour prétendre que la soi-disant manifestation « sauvage » du 27 juin était belle et bien encadrée par de nombreux flics en civil et que manifestement un accord existait entre les organisateurs et la police de Bruxelles. Ce qui expliquerait pourquoi les premiers ont dissous la manifestation au premier incident.