Les antifa-chés entre eux (2)

La même semaine, d’autres membres du « peuple de gauche » se sont laissés aller à des commentaires bien peu solidaires vis-à-vis de leurs petits camarades. En effet, la décision de la chambre du conseil de renvoyer en correctionnelle, deux responsables de l’association ResistanceS, dont Manuel Abramowicz, n’a non seulement pas déclenché une extraordinaire vague de solidarité mais semble même en faire franchement marrer quelques-uns.

Ainsi Olivier Mukuna, qui a travaillé pour les quotidiens Le Matin, La Dernière Heure, l’hebdo Le Journal du Mardi, a collaboré à la RTBF et à La Libre Match où il a collaboré avec Michel Bouffioux (lui-même « antifasciste » dans l’âme).

Mukuna s’est donc fendu d’un long texte où il pourfend Manuel Abramowicz et toute l’équipe de RésistanceS. Ici aussi, quelques morceaux choisis.

  • A force de se vautrer dans la délation et l’incompétence poussant à voir des «nazis» partout, Manuel Abramowicz se rapproche de la condamnation judiciaire
  • Confondant, à nouveau, leur militantisme hystérique et délatoire avec l’exercice sérieux du journalisme …
  • Beaucoup, dont l’auteur de ces lignes, ont connu le charlatan Abramowicz infiniment moins “timide” dans la citation ad hominem comme l’amalgame de noms tous azimuts, sous prétexte de “lutte contre l’extrême-droite”
  • On se souviendra aussi des diffamations de Manuel Abramowicz contre l’ex-chercheur de l’ULB, Souhail Chichah ( 4), le porte-parole d’Egalité, Nordine Saïdi (5 ) ou l’essayiste Abdellah Boudami (4).
  • Ossature branlante de défense de nos deux antifascistes de pacotille mais vrais faussaires médiatiques.

Rappelons pour terminer et pour être complet que Olivier Mukuna est connu pour être un supporter de Dieudonné dont l’antisionisme n’est un secret pour personne. Ce qui semblerait démontrer que pour certaines personnes originaires de la diversité, RésistanceS est perçu comme une officine ne traitant pas tous les racismes de la même manière.

Les antifa-chés entre eux (1)

La branlée physique (par les œuvres de la police) et militante (3 groupes différents dont deux liés aux syndicats ont rassemblé moins de manifestants que NATION à lui seul…) du 17 juin dernier auraient pu avoir néanmoins des retombées positives pour la mouvance « antifa ». Du moins au niveau de la dynamique. Il n’en fut rien. Même une manifestation de protestation n’eut pas les résultats escomptés ( voir l’article publié sur le site de NATION )

Mais les incidents de fin de parcours (2 voitures abimées ) ont provoqué pas mal de remous dans ce petit monde.

Ainsi les jeunes FGTB (syndicat socialiste) et les JOC (Jeunesses Ouvrières Chrétiennes) qui, la semaine passée surenchérissaient sur leur côté « révolutionnaire » pour attirer à eux les idiots utiles de l’antifascisme, sont redevenus bien vite conformistes. En effet, ils ont disloqué immédiatement la manifestation par peur d’autres incidents et ont même menacé les auteurs présumés des faits de les « balancer » à la police.

Ce qui a provoqué des réactions assez fortes de part et d’autres sur les sites et forums d’extrême-gauche. Voici quelques morceaux choisis parmi un vaste choix de commentaires peu sympathiques (avec orthographe d’origine).

  • Merci a la JOC et a la csc d’avoir complétement éclaté la manif, qui se déroulait bien, dans une bonne énergie, mais comme d’habitude les traitres sont venus divisé le groupe qui manifestais dans l’unité.
    Pars qu’une voiture (de l’otan) a perdu sont pare brise, quelques energ’humaine de la joc et de la csc, sont venu presque en pleurant (…) N’oublions pas que aucun des traitres de la CSC n’etais la le jour de l’antifa, tous planké sous les ordres de leur hierarchie syndicale, et la ils vienne faire leurs pub a la con et éclaté LA manif et nous balancé leurs connard de service d’ordre !!! (…) PAS COMME VOUS SALES TRAITRES !!!!!!!!!!!
  • arèter une manif pour un fait isoler est vraiment pitoyable ………… c est sa la lutte ? fodrai un peu revoir le radicalisme révolutionnaire les amis 😉 on ne voi jamais se genre d agisement dans d autre manif en europe : ( a croire que en belgique on est des branleurs .
  • Une lutte à la fois et ça avancera peut-être, par contre si les 10 ou 12 Apôtres Bruxellois de la Révolution s’entêtent à se prendre pour des pieuvres et à vouloir tout faire, en traitant quiconque n’est pas d’accord de traitre ou de fasciste, c’est pas demain que le lèvera l’aube du Grand Soir.
    Alors oui, il serait bien temps de réfléchir un peu à la tactique, à la stratégie et aux modes d’action qui ont un sens, plutôt que de courir partout comme des poulets sans tête…
  • C’est pas en se comportant en fascistes rouges qu’on crée l’unité, mais ça vous êtes trop engoncés dans votre masturbation pseudo-intellectuelle pour vous en rendre compte.
  • mais les petites bites qui ont tué net la manif et abandonné le mouvement (certaines souhaitant même trouver l’identité du dangereux discréditateur pour le donner!!!) pour une vulgaire bagnole (dont la plaque étaient bien de l’OTAN) ne valent pas la peine que l’on s’intéresse à leur couardise chronique!
  • Pire que ça, sur le profil des JOC charleroi on trouve des commentaires appelant à la recherche de l’identité du pseudo-casseur via les photos! C’est honteux de la part d’organisation syndicales
  • Alors si vous considerez que les gens qui n’ont pas continué à suivre une manif qui partait en vrille sont des traitres, soit, perseverez. Continuez à faire vos petites réunions à 3 ou 4 en changeant de lieu toutes les 20 minutes, le Grand Capital tremble…
  • Les anarchos sont vraiment devenus d’une tristesse éffarante. Tellement obnibulés par les flics, la casse, le côté « sauvage » qu’ils en viennent à devenir les pires staliniens …
  • c’est bien marrant de voir la joc retourner sa veste! ils étaient bien au courant que le rassemblement qu’ILS organisaient avec fgtb etudiant et antifa bruxelles allait partir en manif sauvage! Mais ils se protège en demandant a antifa bruxelles d’annoncer cette manif car ils ne peuvent pas prendre la responsabilité…
  • la prochaine fois que tu filmes encore les gens en manif, je t’eclate ta tablette. au moins tu pourras pas allé dénoncer les autres chez les flics
  • Laissons les anarchos-touche-pipi faire leurs manifs savauges tout seuls
  • Un pare-brise brisé et on rejoint en masse le camp de l’ordre et de la loi, on s’estime déshonoré et trahit, victime de provocation etc.
  • Par ailleurs, s’il y a effectivement des personnes de la JOC qui ont appelé à la délation, il est clair qu’il va falloir qu’elles s’expliquent. Je suis militante à la JOC et si la casse de pare brise était une erreur ( que j’estime plutôt stratégique), l’appel à la délation est de loin une erreur beaucoup plus grave!

Que retenir de tout cela ? Que manifestement, les gauchistes, entre autres, de « l’Antifa Bruxelles » qui avaient espéré infiltrer et utiliser les organisations de jeunesses syndicales se sont une fois de plus fait rouler dans la farine.

A noter d’ailleurs que le site de ce groupe, proche du Secours Rouge fan club des tueurs des CCC, n’a rien communiqué sur la manifestation dont Antifa Bruxelles était pourtant un des organisateurs. Y aurait-il comme un malaise ?

Notons aussi que dans les milieux de gauche, on ne se cache pas pour prétendre que la soi-disant manifestation « sauvage » du 27 juin était belle et bien encadrée par de nombreux flics en civil et que manifestement un accord existait entre les organisateurs et la police de Bruxelles. Ce qui expliquerait pourquoi les premiers ont dissous la manifestation au premier incident.