Réponse aux anti « machins » qui me dénigrent !

Jean-Pierre Demol, un des secrétaires nationaux du Mouvement NATION nous demande de publier ce petit texte, sorte de lettre ouverte aux auto-proclamés « antifascistes ». Ce que nous faisons avec plaisir !

Chèr(e)s anti machins,

« Je vous ai compris » ! Ce qui doit vous titiller, c’est que pendant des années les pseudo-intellos de gauche et ceux qui se camouflent en anti-choses, ont eu le quasi monopole de la parole dans le débat public, les journaux et magazines, et dans une grande partie des médias audiovisuels.
 
Aujourd’hui avec le Net, la donne a changée : d’autres voix se font entendre avec une contradiction ouverte et claire au politiquement correct imposé …
 
Votre magistère gauchiste est bousculé ! Insupportable n’est-il pas, pauvres choux !
 
Hé oui, s’en est fini de vos postures faciles de dénigrement et de mépris, de votre prêt-à-penser. Aujourd’hui vous avez des réponses autres que celles de votre courant de pensée, et vous vous sentez menacés. D’où cette profusion d’insultes gratuites, de grossièretés et d’amalgames faciles .
 
Il vous est insupportable que vos critiques soient critiquées ! Vous pensiez être les seuls capables de critiques. Et recevant des réponses, vous vous cachez derrière une violence verbale qui ferait rougir un charretier, refusant de vrais débats en public .
Parler avec vos « ennemis », ferait apparaître votre misère argumentaire, votre partialité et indigence prétentieuse au grand jour . Très embêtant ça, je vous comprends…
 
Ce globalisme, cette société multiculturelle que vous prônez, vous fait croire aller de l’avant…Mais en réalité, votre bien-pensance vous fait régresser gravement . De plus, le dénigrement haineux ne peut vous être d’aucune utilité car ce n’est pas en jouant aux haïsseurs enragés, chiens de garde de la pensée unique, que vous apporterez quoi que ce soit de profitable à notre société .
 
Par contre nous, solidaristes et identitaires, nous sommes et seront sur tous les fronts, sans tabou, sans retenue politiquement correcte et bien pensante, et sans aucun égard envers les anti-machins, anti-trucs, anti-choses !!!
Oui, mes « très chers » antifa, votre monopole s’étiole, et sous peu, vous serez encore plus insignifiants que vous ne l’êtes déjà !
 
« No passaran » dites-vous ? Ah ah ah, nous sommes pourtant déjà tellement souvent passés…
 
Votre dévoué,
Jean-Pierre Demol
 
Publicités

Antifa…timides ou honteux ?

Les récents déboires juridiques du site des super-resistants-au-fascisme de Résistances semble avoir un peu calmé leurs ardeurs rédactionnelles.

Est-ce cette constatation qui a poussé certains antifascistes de salon, à moins que ce ne soit le(s) rédacteur(s) de Résistances, à lancer des pages facebook consacré à la lutte contre les méchants extrémistes ? Et accessoirement à publier de longs et insipides articles sur le site gauchiste d’info Indymedia. L’avantage est que tout cela est bien plus anonyme et permet de diffamer plus facilement. Même si une animatrice liégeoise de ces pages facebook a déjà été identifiée…

Espérant passer pour des James Bond, car ils possèdent quelques archives de presse, ils se la jouent « grands spécialistes ». Mais dans un de leurs textes, ils se trompent dans le prénom d’un des dirigeants de NATION. James Bond…de chez Aldi !

Ils sont surtout révélateurs d’une certaine gauche, par  leur arrogance et leur dédain pour le peuple. Pour cela, il suffit de lire les remarques prétentieuses et dédaigneuses envers tout qui ne colle pas à leur idée du citoyen modèle selon Elio Ier. Si on n’est pas un bobo, avec un diplôme minimum réussi grâce aux études payées par papa et maman (souvent de droite d’ailleurs), on n’aurait donc pas le droit de s’exprimer ou de faire de la politique.

Autre fait marquant, ils n’arrêtent pas de dire que l’extrême-droite ne compte pas, ne représente rien et ne sait rien réaliser…mais n’arrêtent pas d’en parler.

Sans parler de leurs analyses politiques dans laquelle, ils expliquent par exemple qu’il y aurait une hémorragie de membres à Jeune Nation, quelques jours avant que Jeune Nation  ne prouve exactement le contraire en rassemblant plusieurs dizaines de jeunes lors d’un rassemblement à Bruxelles.

Jeune Nation, le 4 novembre dernier à Bruxelles

Quant aux arguments exprimés, voici un petit exemple de leurs textes où après avoir cité Troisième Voie, ils publient sans rire l’analyse suivante : « C’est presque normal, le mot Voie renvoie (pas fait exprès) à la Voie Lactée, qui, tout le monde le sait, est Blanche. »

Tout est dit… plus que jamais Antifa ahahah !