Docteur Jekyll et Mister Jack ?

Nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises de cet anarchiste liégeois surnommé « Jack Tatoo », sorte de superantifa. Même s’il est bien plus virulent derrière son écran que dans la rue.

Autre spécificité de l’intéressé, celle de se fâcher avec l’ensemble de la mouvance d’extrême-gauche au point de les insulter à longueur de page Facebook, les comparant à des traîtres et à des mous, tous ceux qui osent critiquer les délires qu’il publie sur la toile : https://antifaahahah.wordpress.com/2013/05/09/polemique-entre-antifa-sur-le-1er-mai-de-nation/

C’est ce qui explique sans doute les rumeurs lancées sur lui par ses petits camarades de gauche et qui nous sont très opportunément revenues.

La première est que le grand tatoueur n’hésite pas à tatouer les skins de droite les plus radicaux, y compris de croix gammées. C’est la loi de l’offre et de la demande nous diront certains, mais pour un anarchiste antifa, ça fait désordre…

Ensuite, parlons de ses connaissances ! On dit qu’outre ses clients, dont certains sont connus pour être des sources de services de police,  il serait une connaissance d’une tatoueuse liégeoise très branchée à droite mais aussi d’un certain Vincent L., qui lui est carrément un ancien skin hyper-super-extrémiste de droite. Ce Vincent fut en effet auparavant un client assidu d’un café skin de Bruges qui défraya à plusieurs reprises la chronique en rapport aux skins radicaux de droite qui en formaient la plus grande partie de la clientèle. C’est à proximité de ce café que l’intéressé sera grièvement blessé par des coups de feu dans un cadre qui est resté nébuleux à ce jour.

Notre Vincent, antifa d’aujourd’hui, a d’ailleurs à l’époque bénéficié de l’ensemble des recettes de concerts, très marqués « à droite » qui furent organisés afin de le soutenir financièrement après sa blessure.

Et notre Jack, lui-même, malgré ses appels à la guerre contre les fascistes, n’hésite pas à fréquenter des clubs de motards à la réputation très droitiste. A l’exemple d’un club de motards de la région d’Oupeye et qu’il fréquente depuis peu.

Et enfin, les rumeurs circulant à gauche sur notre « Jack » concernent sa fâcheuse tendance à amener des naïfs dans des actions « à 2 balles » les amenant à se faire très régulièrement interpeller par les services de police.