Ils ont pourtant l’air si gentils !

Ils ont l'air coverL’affaire Méric, du nom de ce jeune « antifa » décédé dans une bagarre qu’il avait lui-même provoqué, a permis de lancer l’habituelle campagne politico-médiatique sur « le danger et la violence des groupes d’extrême-droite ». Lorsque il est apparu que les militants « antifascistes » n’étaient pas si paisibles que cela, on a eu droit à l’ensemble des bien-pensants qui ont présenté ces groupes « antifa » comme plus turbulents que méchants. Et qui insistaient sur le fait qu’en tout état de cause, on ne pouvait comparer l’extrême-gauche à l’extrême-droite. Cette dernière étant bien pire que tout. Il semblerait donc que pour ces gens-là, les millions de victimes du communisme pèsent bien moins lourd que d’autres.

C’est pourquoi, le Centre Solidariste d’Etudes Politiques du Mouvement NATION a pensé intéressant de publier cette brochure afin de montrer et rappeler que les groupes et militants dits « antifa » n’ont en fait comme seul ressort que la violence, qu’ils l’utilisent très régulièrement et que, très souvent, lorsque «l’extrême-droite» fait usage de violence, c’est pour se défendre. Comme dans le cas malheureux qui a amené la mort de Clément Méric le 5 juin dernier à Paris.

Certains nous diront que nous revenons avec des faits très anciens. Mais c’est exactement ce que font les « antifascistes auto-proclamés » lorsqu’ils reprochent à des militants nationalistes des faits vieux de dizaines d’années. Ainsi, nous montrons que, nous aussi, nous pratiquons le devoir de mémoire.

Le titre de cette brochure « Ils ont pourtant l’air si gentils » a été choisi car il illustre bien l’angélisme que certains pratiquent autour de Clément Méric dont la tête de brave garçon de bonne famille a été instrumentalisé pour donner aux militants « antifa », une image de boy-scouts turbulents. On sait aujourd’hui que sous les traits BCBG de Méric, se cachait un jeune excité toujours prêt à en découdre. Il n’était en fait qu’une sorte de hooligan qui cherchait une excuse morale pour justifier sa soif de violence…

 

Au sommaire (24 pages) :

L’origine du terme « antifa » Les antifa violents ? C’est eux qui le disent ! Les actes de violence commis pour « venger » Méric Les « affaires internes » des antifa La violence « antifa » en Italie La violence « antifa » en Belgique

Commande :

Versement de 12 € pour envoi digital (adresse mail à fournir) – 15 € pour envoi papier (coordonnées postales à fournir) sur le :

N° de compte IBAN: BE45 1430 7431 0589 du mouvement NATION

Code BIC : GEBABEBB

Bien mettre vos coordonnées mail ou postales selon le choix de l’envoi et précisez « Brochure CSEP »