Rentrée antifa…et grands éclats de rire !

Ce qui aurait dû être l’action de rentrée de nos désopilants antifa s’est terminée dans la confusion et le ridicule !!!

Un appel avait en effet été lancé pour un rassemblement le 31 août à Bruxelles afin de protester contre l’ouverture d’un local du mouvement solidariste NATION.

Cet appel diffusé à partir du 17 août n’était pas signé. Il avait par contre été placé, avec des illustrations, sur le site antifa français « La Horde », proche de la mouvance au sein de laquelle gravitait Clément Méric. Par contre, en Belgique, il ne fut relayé par aucune organisation d’extrême-gauche « classique ».

Il faudra 12 jours pour que « l’Action Antifasciste de Bruxelles » ne se distancie de ce rassemblement par le biais d’un communiqué.

Le 30 (c’est à dire la veille du rassemblement), les « organisateurs » annoncent que vu les réticences et les débats autour de leur initiative, ils annulent celle-ci.

Et le jour même, on ne vit effectivement à l’endroit de rassemblement que quelques « égarés » dont un certain Willy Van Hecke, ancien trotskyste du Groupe Marxiste International et surtout fondateur de l’interrégionale du Front Anti Fasciste (très actif à la fin des années 90), et auquel manifestement personne n’avait pensé à prévenir de l’annulation (pas bien reconnaissants pour les « anciens », ces antifa…)

Quelle analyse politique peut-on tirer de cette histoire ? Tout simplement que cela confirme nos analyses précédentes sur le fait qu’Antifa Bruxelles n’était en fait qu’un autre nom pour les étudiants FGTB  de Bruxelles. Mais manifestement, ce ne sont pas les jeunes antifa qui ont noyauté le syndicat mais bien l’inverse puisqu’ici, Antifa Bruxelles a décidé de saboter une initiative « autonome » qui manifestement échappait à son contrôle et donc à celui du syndicat.

Rajoutons à cela que manifestement, la dégelée que nos antifa ont pris de la police en juin 2012, semble les inciter à rester à la maison.

Bref, Antifa Bruxelles n’a bien qu’une seule fonction ! Et qui n’est pas de barrer la route à l’extrême-droite. Il n’est tout simplement qu’un outil de contrôle de la FGTB et du PS sur des noyaux d’extrême-gauche afin de canaliser leur « radicalité » et la diriger uniquement contre l’extrême-droite. Et encore seulement quand et où cela arrange le système, comme ces derniers évènements viennent de le démontrer.

pict91

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :