Antifa bla bla bla !

pinocchiookConnaissant manifestement un certain passage à vide au niveau de la mobilisation militante, les forces vives de la défense de la démocratie face à l’extrême-droite semblent se concentrer sur l’aspect « conférences » de la lutte. C’est ainsi qu’on en a compté au moins deux, rien que pour le mois d’octobre : à Waremme et à La Louvière.

De la première, on se souviendra (enfin nous, car le public lui n’en gardera sans doute aucun souvenir marquant) de l’intervention d’un étudiant de 1ère master qui travaille à une thèse sur le mouvement NATION.

Et il a eu beau parler de « démarche scientifique », « sources », « critique », « université » et j’en passe ; on a surtout vu un étudiant (qui semble déjà assez âgé d’ailleurs) essayer de se faire passer pour spécialiste d’un sujet qu’il ne connait manifestement pas vraiment ! Le «spécialiste» de NATION a en effet participé à 2 (!) activités de NATION en un an (la dernière remontant à mars 2013). Quant à ces informations, notre étudiant-maître n’a pas jugé utile de les référencer ni elles ni ses powerpoints et encore moins de donner une bibliographie au public comme le veut pourtant l’usage aux études supérieures. Ce qu’on a principalement vu, c’était le parti pris, l’ignorance de son sujet et une hostilité à peine voilée.

Injures habituelles : fascisme, nazisme, extrême droite et blabla habituel. Mais en y ajoutant des attaques personnelles contre les cadres de NATION, des injures gratuites et même des diffamations qui pourraient peut -être bien lui coûter cher en dommages et intérêts. Mais d’étude réelle d’un mouvement politique, pas une trace !

Le clou du spectacle fut une sortie un peu hardie de notre mémorant qui, pour illustrer les « messages de haine » du mouvement, avait cru bon de parler un peu de la campagne anti Charia. Il fut assez étonné et bien embarrassé de se voir rétorquer par un membre averti du public qu’il ne voyait pas en quoi, le rejet de la Charia était un message de haine, vu que les organisateurs de la journée (le centre de la laïcité) y étaient bien entendu aussi hostiles.

Cette énième bourde aurait dû immédiatement mettre un terme à l’exposé et expédier la présentation en session de rattrapage, toujours selon la démarche scientifique … Or il n’en fut rien et notre futur docteur en journalisme enchaîna en grand format des diapos des actions récentes du mouvement et continua à se distinguer par un exposé d’un niveau pitoyable ! C’est pas demain qu’il prendra la place de redacteur en chef, porte-parole et webmaster (tout en un) du site anti-nationaliste Résistances.

C’est d’ailleurs Résistances qu’un conglomérat d’associations anti-identitaires de La Louvière (qui réunirent environ 20 personnes !!!) invita 15 jours plus tard pour parler de … NATION (oui désolé pour d’autres groupes de droite beaucoup plus virtuels, ce n’est pas nous qui influençons les thèmes des conférences de gauche).

Là aussi, beaucoup de haine et d’informations approximatives. Ainsi que les vieux poncifs gauchistes : «NATION est le chien de garde du capitalisme et une milice anti-ouvrière». Rien que ça ! Une once d’honnêteté quand même quand l’intervenant de Résistances n’a pas caché sa sympathie pour l’extrême-gauche.

A noter un poilant passage sur l’orientation sexuelle des militants masculins d’extrême-droite. On ignore si l’intéressé a payé de sa personne pour en être aussi bien informé…

Bref, l’extrême-gauche parle beaucoup de NATION ! Aux dernières nouvelles, nos camarades de NATION (ben oui, on reconnaît qu’on les a à la bonne…) continuent à coller et à se réunir où et quand ils le veulent !

Une Réponse

  1. Merci de nous tenir au courant des efforts de nos adversaires pour nous décridibilliser, avec toujours la même méthode : la diabolisation. Ce qui ne fait, évidemment, que renforcer les membres, militants et sympathisants de Nation dans leur sentiment que leur combat est juste. A voir comment, aujourd’hui encore, le FN, un parti qui rassemble plus d’un votant sur cinq en France, est systématiquement diaboliser par l’amalgame déloyal avec le fascisme (dans un débat sur France 2, un ministre PS aura poussé le comble jusqu’à faire le lien entre Marine Le Pen et Behring Breivik), je ne serai pas étonné que cette tactique nous sera servie jusqu’à la fin même si nos scores, et je l’espère de tout coeur, égalera un jour ceux du VB.

    Mais si c’est le prix à payer pour s’être rangé du côté de la vérité, je signe tout de suite. La dignité avant tout. Merci à tous, et rendez-vous dans les urnes en mars 2014.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :