Antifa USah ah ah !

sans-titreLes mouvements ANTIFA sont nés des mouvements de gauche extrême trotskyste ou libertaire qui se sont retrouvé sous différents sites comme Indymedia ou Rebellyon. Or ces sites en fait sont hébergés et financés directement aux Etats-Unis et par des fondations gouvernementales très proches du pouvoir.

Le site « INDYMEDIA » est hébergé chez LAYERED TECHNOLOGIES Inc., très grosse entreprise américaine dont les principaux centres de traitement et de stockage des données se situent à Dallas (Texas), Kansas City (Kansas), Chicago (Illinois) et Cedar Falls (Iowa).

Par ailleurs, à en croire le site très bien informé DISCOVERTHENETWORKS.ORG, l’ensemble du réseau INDYMEDIA (IMC) recevrait une aide financière :

  • du George Soros’s Open Society Institute,
  • de la Fondation Ford (qui est l’un des habituels faux nez des services secrets américains),
  • de la Glaser Foundation,
  • et de la Tides Foundation (qui aurait versé à INDYMEDIA un don de 376.000 dollars en 2001).

Notons que la Tides Foundation reçoit elle-même ses propres fonds d’un grand nombre de fondations, parmi lesquelles la Fondation Rockefeller, mais aussi directement des fonds du gouvernement fédéral américain. Entre1997 et 2001, ces fonds gouvernementaux américains servant à financer Indymedia.

LE SITE « REBELLYON » est également hébergé aux USA, chez SWIFT VENTURES Inc, société américaine localisée à Seatlle (État de Washington).

Ainsi nous constatons comment des Fondations du capitalisme mondialisé américaine financent bien des réseaux de discussion et de débat entre les mouvements d’extrême gauche en Europe de manière à guider leurs luttes, donner des directions politiques précises à des personnes qui ne font pas vraiment leur propre analyse politique et sociale et les amener à se battre contre tout mouvement nationaliste, de manière en fait « A soutenir l’Europe sans frontières » tels que ces mêmes fondations américaines l’ont voulue et construite !

On avait déjà vu comment les mouvements trotskystes révolutionnaires américains ont été utilisés durant la guerre froide contre le bloc soviétique alors « Stalinien » Et comment après les années 1970, ces mouvements se sont transformés progressivement en groupes de bobos dynamiques : Trader à Wall Street tout en restant flower power de Woodstock. Une mode qui ensuite est arrivée en France, à Paris sous Delanoé !

On connaissant déjà le syndicat Force Ouvrière fondé de toutes pièces par Irwing Brown avec des fonds de la CIA après 1947, de manière à concurrencer en France l’influence de la CGT.

On découvre aujourd’hui, la jeunesse bobo antiraciste et antifasciste guidée sur internet par des analyses provenant des fondations conservatrices américaines qui elles ont toujours oeuvré pour les intérêts US impériaux et la CIA.

Source : le blog « Europe Nouvelle »