Une branlée pour des branleurs ?

Le 3 avril dernier, c’est un jeu de billards à 3 bandes auquel on a pu assister dans le centre historique de Bruxelles !

En effet, on a pu remarquer la mouvance « antifa », venue perturber la tenue d’un congrès du Vlaams Belang, se faire elle-même contester par des militants de NATION.

Notre rôle n’est pas d’émettre un jugement politique sur ces événements, déjà largement commentés par la grande presse. Nous nous contenterons de faire l’analyse technique d’un cuisant échec politico-activiste de l’extrême-gauche.

Echec politique puisque non seulement, le Vlaams Belang a pu finalement tenir son meeting mais a aussi connu un succès juridique doublé d’un succès médiatique, tout comme NATION d’ailleurs !

Echec activiste aussi puisque les 150 militants revendiqués par les antifa ont été incapables de « dégager » la vingtaine de NATIONalistes (lol) qui leur firent face pendant trois quarts d’heure, sans aucun cordon policier pour les séparer…

Depuis lors, la « stratégie de com » des antifa a fait de cet évènement, une grande victoire puisqu’ils ont réussi à « repousser les agresseurs de NATION ». Il est vrai qu’à 150 contre 20, c’était bien le moins qu’ils pouvaient faire…Sauf que les agresseurs, ce sont bien les antifa !

Habillés en tenue black-blok pour certains, masqués pour d’autres, porteurs de casque et même, selon certains témoignages, d’armes blanches ; les antifa n’ont d’ailleurs pas hésité à agresser des élus du Vlaams Belang et des policiers en civil.

Après cette déculottée (le mot n’est pas trop fort – voir les images ci-dessous) et sans doute déçus par rapport à l’idée qu’ils avaient de leurs capacités guerrières, les militants antifa en sont revenus à des activités sans risque et dans lesquelles, ils sont bien plus efficaces : jouer au flic et pratiquer la délation !

C’est ainsi que peu de temps après cette pénible (pour eux) soirée, les antifa se sont fendus d’un article incitant de manière indirecte à la violence contre les locaux et certains cadres et militants de NATION dont les photos ont été publiées.

La raclée monumentale de ce 3 avril incitera-t-elle la mouvance antifa à plus de retenue ? Ou, au contraire, va-t-elle rechercher une revanche au plus vite ? La question est d’autant plus sensible qu’elle se situe au moment de la campagne électorale !

Quelques exemples du « révisionnisme » antifa

Loin de nous l’idée que dire que les événements du 3 avril furent historiques 😉

Mais néanmoins, ils connaissent déjà leurs révisionnistes…En effet, les antifa ont déjà réécrit l’histoire de la soirée. A la fois pour gommer le côté violent et agresseur mais aussi manifestement pour redorer leur blason guerrier, ce qui est assez étonnant pour des gens qui se prétendent pacifistes.

Pour résumer, ils ont été agressés par 15 « fascistes » qui auraient donc attaqué 150 personnes !!! (C’est du fascisme kamikaze !!!)

Mais ce qui compte dans « leur histoire », c’est qu’au final, les grands antifa ont résisté et repoussé les ignobles fascistes…

Retour en photos pour rétablir quelques vérités !

Premier mensonge : les antifa étaient venus avec une volonté pacifiste

Notez l'accoutrement, les masques et la bouteille prêté à servir comme projectile

Notez l’accoutrement, les masques et la bouteille prêté à servir comme projectile

L'usage du casque comme arme de destination.

L’usage du casque comme arme de destination.

 

Une vraie tenue de démocrate !

Une vraie tenue de démocrate !

Second mensonge : ils sont restés maîtres du terrain !

Le groupe antifa qui recule face à la résistance des militants identitaires

Le groupe antifa qui recule face à la résistance des militants identitaires

 

Repli antifa mais sans nul doute de type "repli stratégique"

Repli antifa mais sans nul doute de type « repli stratégique »

 

Ils en oublient des gens au sol

Ils en oublient des gens au sol

Pas de doute, ils contrôlaient bien les événements

Pas de doute, ils contrôlaient bien les événements

Et puis, ça s'est manifestement bien passé pour leurs militants

Et puis, ça s’est manifestement bien passé pour leurs militants

Ainsi que pour leurs drapeaux...

Ainsi que pour leurs drapeaux…