Cette violence qui n’existe pas !

Le 7 juin dernier, devant la maison communale d’Anderlecht, une quarantaine de militants d’extrême- gauche sont descendus dans la rue et ont essayé de mener une manifestation sauvage.

Le cortège particulièrement agressif n’a fait que quelques dizaines de mètres, avec des slogans comme : Ni flic, ni maton, ni maxi-prison – Il est temps de saboter la machine à expulser –  Hors-la-loi, contre l’Etat – Vol, pillage, sabotage, inaugurons leurs nouvelles prisons.

Rapidement, la police est intervenue et des coups ont été échangés. Au final, cinq personnes sont arrêtées. Elles passeront quelques heures en cellule avant d’être relâchées.

Avez-vous entendu parler de ces violences ? Non ! Bien sur que non ! La violence d’extrême-gauche n’est que rarement mise en exergue par nos médias.

Imaginez que des nationalistes aient fait la même chose ! Imaginez qu’ils se soient affrontés avec  la police ! Quels gros titres aurait-on pu lire ? Et les gens arrêtés s’en seraient-ils tiré avec seulement quelques heures d’arrestation administrative ?

Bien sur que non ! Mais les casseurs d’extrême-gauche ont une impunité totale dans ce pays. En particulier, ceux que l’on retrouve dans une mouvance anarchiste de type « no border » qui de plus, dispose de relais internationaux.

Nous y reviendrons bientôt !

feuauxcomicos

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :