Indignation sélective !

Comme d’habitude, les bien-pensants de gauche ont l’indignation sélective.

Lorsqu’un ministre NVA fait une blague à 2 balles qu’on entend dans n’importe quelle cellule syndicale de base tant à la FGTB que la CSC, ils hurlent.

Quand un ministre NVA va à l’anniversaire de quelqu’un qui collabora voici 70 ans (!) et a quitté le VMO voici 43 ans ( !), ils hurlent.

Mais lorsque leurs amis d’extrême-gauche organisent un meeting de soutien à un groupe terroriste grec, bien actuel, et qui a commis des dizaines d’attentats, là rien !

Pourtant, c’est bien ce qui va se dérouler le 23 octobre prochain en pleine commune de St Gilles ! Où le Secours Rouge, fan-club des tueurs communistes des CCC, organise une réunion de soutien aux membres emprisonnés de Lutte Révolutionnaire, un des groupes terroristes les plus actifs et violents de Grèce.

Et pourtant, on ne les entend pas là, les bien-pensants.

Ils nous répondront sans doute que ceci est marginal et pas lié avec des partis traditionnels…Mais pas si sûr…

Car le Secours Rouge fut longtemps un satellite du petit parti maoïste appelé « Bloc Marxiste-Léniniste » qui avait accueilli en son sein, dès leur sortie de prison, les tueurs des Cellules Communistes Combattantes. Et ce petit parti, ami des terroristes, était présent le 8 mai 2008 à une soirée organisée à l’ULB par la gauche « bobo » et soi-disant démocratique au sujet de « Mai 68 ».

Ont participé à cette soirée, Philippe Moureaux (PS), Josy Dubié (ex ECOLO), Raoul Hedebouw (PTB), sans compter de très nombreuses personnalités de gauche…

Doivent-ils donc tous aussi s’excuser et envisager leur retrait de la vie politique pour avoir cautionner la présence du fan-club d’assassins des CCC ?

La députée d’ECOLO dont le père fut membre actif du Secours Rouge doit-elle aussi faire mea culpa pour les sympathies sanguinaires de son papa ?

Et l’organisateur de cette soirée doit-il mettre fin à son site « Résistances » sous prétexte qu’il a admis la présence d’un stand dont, en tant qu’auto-proclamé spécialiste des extrêmes, il ne pouvait pas ne pas savoir ce qu’il représentait idéologiquement.

Ah oui, mais c’est vrai, les victimes de l’extrême-gauche n’ont jamais le même poids que les autres…

CCC$

Publicités

Selon que vous soyez anarchiste ou nationaliste…

Le 23 octobre prochain, le « Secours Rouge », organisation d’extrême-gauche violente dont font partie les ex « CCC », organise une soirée de solidarité pour un terroriste grec : L’anarchiste Nikos Maziotis, combattant de « Lutte Révolutionnaire », groupe anarchiste grec réputé pour sa violence !

Niko Maziotis est actuellement en prison à Athènes, c’est un homme qui pratique la guérilla urbaine depuis 2003…Et le 16 juillet dernier, il est arrêté (une nouvelle fois), suite à un contrôle d’identité qui s’est soldé par un échange de coups de feu entre lui et la police.

Maziotis a déjà un beau palmarès : attaque à la roquette contre l’ambassade américaine d’Athènes, placement de nombreuses bombes contre des tribunaux, des ministères, des commissariats, des banques,etc…

En 2010, Nikos Maziotis avait déjà été arrêté suite à une fusillade entre des membres de son groupe anarchiste et la police, qui s’étaitsoldée par la mort d’un des ses compagnons . Depuis sa sortie, il vivait dans la clandestinité.

Nikos Maziotis est un dangereux terroriste, et l’extrême-gauche belge lui rendra donc un hommage ! On suppose que curieusement, les réactions des bien pensants seront bien moins vives que lorsque des membres d’Aube Dorée tiennent une conférence en Belgique.

Certainement de la part du site Résistances, dont un des animateurs avait, voici quelques années, permis au Secours Rouge d’avoir un stand lors d’une activité qu’il organisait…

Ce genre de photo fait bien moins rire la gauche que lorsqu'il s'agit des députés d'Aube Dorée

Ce genre de photo fait bien moins rire la gauche que lorsqu’il s’agit des députés d’Aube Dorée

 

 

Aube Dorée contre le grand soir !

Le petit numéro de la mouvance dite « antifa » est bien rodé, comme on l’a encore vu le 4 octobre dernier . On prend un événement somme toute banal : une conférence. Et sous prétexte qu’on y entendra des membres d’Aube Dorée, qui est un parti dont nous rappelons accessoirement que les électeurs grecs ont envoyé 3 élus au Parlement Européen…, on en fait l’évènement le plus tragique depuis la nuit de cristal en 1932…

Et on voit le ban et l’arrière-ban des groupes gauchistes venir faire leur numéro, ainsi que la totalité de ce que Bruxelles connait comme bobos. Pour s’extasier par la suite sur le fait qu’ils ont rassemblé 300 personnes et que les odieux fachos ont dû se cacher pour tenir leur conférence.

Remettons quand même les pendules à l’heure !

A vaincre sans périls…

Les antifa ne se sentent plus et écrivent les choses suivantes :

  • « La mobilisation antifasciste confirme que l’extrême droite radicale doit se terrer pour exister »
  • « pour l’extrême droite radicale, une apparition au grand jour reste impossible. Et qu’elle doit toujours se terrer pour exister » 
  • « la rue n’appartient pas aux racistes et aux fascistes

C’est un peu vite oublier la raclée prise le 3 avril dernier en plein centre de Bruxelles lorsqu’une centaine d’antifa avaient été incapables de « dégager » 20 militants de Nation qui les contredisaient bruyamment.

Nos antifa passent un peu vite sous silence que Nation a déjà eu des locaux bruxellois dont les adresses étaient connues et dont les activités ne furent jamais empêchées par quiconque.

Et pour ce qui est d’Aube Dorée, l’amnésie des « antifa » empêche qu’ils ne se souviennent que le 25 septembre dernier, une manifestation annoncée a  rassemblé plusieurs députés européens d’Aube Dorée, du NPD allemand et des militants de NATION devant l’ambassade de Grèce sans susciter d’autre réaction antifa que l’envoi de « photographes-espions » peu à l’aise !

Ici évidemment, face à Zenit Belgique qui n’a ni vocation ni prétention à n’être autre chose qu’un cercle politico-culturel, nos antifa furent plus « farces »…

…on triomphe sans gloire mais non sans se préparer

Si l’on savait que les antifa sont très virulents lorsqu’il n’y a pas de challenger dans la rue, il n’empêche que ce qu’on a pu voir ce samedi – hé oui, comme on vous a déjà dit, on est partout 🙂 – montre que notre extrême-gauche locale se prépare pour être les sections d’assaut du PS.

En effet, il est certain que le PS ulcéré de ne plus être au gouvernement fédéral va tout faire pour pourrir la vie de la coalition « suédoise » qui s’annonce. Et si les syndicalistes de la FGTB ne suffisent pas (pour des raisons de surconsommation d’alcool), il restera l’infanterie coloniale gauchiste pour faire déraper les mouvements sociaux.

Et certains signes ne trompent pas ! Ainsi la tolérance de la ville de Bruxelles (dont le bourgmestre est justement socialiste) pour une manifestation pour laquelle les organisateurs n’ont même jamais demandé d’autorisation. La tolérance de la police face à des manifestants dont un certain nombre étaient masqués et d’autres transportaient des casques (et dont un noyau dur provenant du Nord de la France). La tolérance de la police qui a laissé les militants antifa s’attaquer au secrétariat du Vlaams Belang et y pratiquer du vandalisme…

Manifestement, le PS transmet le message aux gauchistes qu’ils auront le champ libre pour demain, faire déraper les manifestations sociales qui s’annoncent.

Quelques photos des démocrates présents ce soir là et de leurs actes de vandalisme

ahahah 1 ahahah 3 antifa 2 10539167_1646744718885127_7817313317073914687_o