Gentils démocrates italiens à l’oeuvre

La semaine dernière, des incidents ont éclaté à Cremona, en Italie, entre militants gauchistes et militants nationalistes que l’on dit proches de l’association Casapound.

Les gauchistes italiens, pourtant réputés pour leur combativité, en ont été pour leur frais et un des leurs, manifestement plus résistant que ses coreligionnaires français, a été hospitalisé dans un état grave. Mais ne dit-on pas « qui fait le malin, tombe dans le ravin » ?

Ces incidents, pourtant probablement provoqués par les militants de gauche, ont été le prétexte à une énième mobilisation antifasciste en Italie. Décidément, le système peut compter sur son infanterie coloniale pour détourner l’attention des vrais dangers qui menacent nos sociétés.

Même en Belgique, un « comité des antifascistes italiens » a organisé un micro-rassemblement devant l’ambassade d’Italie. Rassemblement que 3 groupes, au moins, ont essayé de récupérer : les anars du Collectif Alternative Libertaire, les trotskistes du Parti Socialiste de Lutte et les « petits soldats » du PS que sont les JOC. Ces 4 groupes ensemble auront rassemblé 20 personnes.

Par contre, à Cremona même, 5000 personnes auront manifesté « contre le fascisme ». Manifestation à l’issue de laquelle, de gentils démocrates antifascistes s’en sont pris à la police comme vous verrez sur les images ci-dessous.Vous noterez également l’équipement des militants de gauche. On comprend tout de suite mieux pourquoi les nationalistes ont du se défendre !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :