Manuel Abramowicz a une dent contre l’avocat Sébastien Courtoy !

Il faut dire que Maître Courtoy est le ténor bruxellois qui a infligé, l’année passée, une cuisante condamnation judiciaire à ce pseudo chasseur de fascistes, qui s’apparente en réalité plus à un Simon Wiesenthal en charentaises qu’à un véritable pourfendeur de nostalgiques du IIIème Reich.

Depuis lors, Manuel Abramowicz fait une véritable fixation sur l’avocat bruxellois, en remplissant son blog d’articles qui transpirent tous plus ou moins le ressentiment vis-à-vis de son vainqueur, et dans lesquels il en profite pour régler ses comptes avec les véritables journalistes qui ont eu le malheur, à ses yeux, de ne pas le plaindre dans toutes les langues lorsqu’il dû comparaître – et se faire condamner – pour port public de faux nom par le tribunal correctionnel de Bruxelles en mai 2014.

Ainsi, le dernier document commis par Manuel Abramowicz et paru ce 14 octobre sous le titre « Procès Dieudonné à Liège, six mois de prison requis » reproche, en règle, à Jacques Laruelle, chroniqueur judiciaire de La Libre Belgique depuis plus de 20 ans, de ne pas avoir mentionné, dans un récent papier relatif à la condamnation (par défaut) de Dieudonné par le tribunal correctionnel de Liège, pour délit d’opinion, le fait que Sébastien Courtoy aurait, voici des années, reçu une « quenelle d’or » des mains de l’humoriste français.

Or, voilà un bien mauvais procès intenté à Jacques Laruelle, car La Libre Belgique mentionne-t-elle la condamnation de Manuel Abramowicz lorsqu’elle fait référence à ce dernier ? Cela serait pourtant autrement plus pertinent, pour le quotidien, d’en informer ses lecteurs, car quelle crédibilité peut-on encore accorder, en tant que source d’information, à un individu condamné en justice pour s’être fait publiquement passer pour une femme afin d’extorquer des informations à quelqu’un ?

Chez les gauchistes, on sait s’amuser !

Vous trouverez ici quelques photos provenant des réseaux sociaux et qui montrent la fine fleur de l’extrême-gauche lors d’un défilé « revendicatif ». Vous aurez remarqué le point commun de ces photos : l’utilisation systématique de leur sorte de  « potion magique » : la Carapils ! (voir les endroits entourés)

1506543_464860620310582_7077560677829135014_n 1959265_464860746977236_351893339041911674_n 1975125_464861196977191_3639329976118467728_n 1981893_464861000310544_7865940117628442062_n 10178034_464860806977230_6894689975181466850_n 10255020_464860856977225_7334122844491398610_n site 1