Alliance anarcho-mao-costaud…

Cela fait déjà quelques années que l’extrême gauche francophone essaie de se recomposer afin d’essayer de survivre à côté d’un PTB en plein essor mais peu enclin a faire profiter la concurrence des fruits de son succès.

Cette restructuration a été suscitée par divers facteurs apparus ces dernières années.

Tout d’abord par l’infiltration trotskiste (en particulier de la part de la Ligue Communiste Révolutionnaire) au sein de syndicats étudiants et d’autres structures « jeunes » telles que les Jeunesses Ouvrières Chrétiennes (JOC). Au point que les Jeunesses en question ont changé de nom et ainsi abandonné leurs références chrétiennes[1].

Ensuite, l’éclatement du très stalinien-maoïste Bloc Marxiste Léniniste en plusieurs groupes.

Enfin, le passage du PS dans l’opposition qui a fait que le parti s’est mis a soutenir discrètement divers groupes gauchistes afin de maintenir le désordre dans la rue et faire pression sur le gouvernement MR-NVA.

Ajoutons aussi un renouveau des groupes anarchistes sous deux formes distinctes. D’un côté, une mouvance autonome favorable a une lutte décentralisée pouvant aller jusqu’au terrorisme (au moins de basse intensité) et rassemblée autour d’une  pseudo- librairie située dans le centre de Bruxelles. De l’autre, une structure politico-militante plus classique autour d’Alternative Libertaire Bruxelles et dont le fer de lance se veulent être les Jeunesses Libertaires (JL).

535109_1705424543047454_7150363579214313628_n

Dans un premier temps, les JL ont d’ailleurs fourni leurs militants les plus combattifs à la JOC. Mais manifestement la volonté un peu hégémoniste des JOC et le “légalisme”, du moins affiché, de ces dernières ont provoqué la fin de la lute de miel entre les trotskistes honteux et les anarcho-marxistes affirmés.

Ces derniers se tournant vers une association auparavant liée au défunt Bloc Marxiste Léniniste: le Secours Rouge (SR). Le SR est en fait une association de support à tous les groupes terroristes d’extrême-gauche de par le monde et à commencer, des funestes Cellules Communistes Combattantes (CCC) qui pratiquèrent le terrorisme en Belgique dans les années 80.

secoursrouge

Logo du Secours Rouge

 

Cette alliance a finalement abouti à l’ouverture d’un local commun, situé au 54 Chaussée de Forest à Saint Gilles et intitulé“le Sacco et Vanzetti”.

Manifestement, nécessité fait loi, puisque les anars des JL ne font plus grand cas de l’assassinat de Durruti (leader anar espagnol) et de nombreux anarchistes espagnols par les “grands-parents” idéologiques du SR lors de la guerre d’Espagne. Ni du bilan sanglant du stalinisme et du maoïsme.

Et les amis des CCC oublient l’époque où ces derniers critiquaient de manière virulente les “petits bourgeois réformistes anarchistes”, se désolidarisaient des terroristes anars du FRAP[2] en les traitant de tous les noms et qualifiaient cette mouvance “d’auxiliaires de la BSR”[3], n’hésitant d’ailleurs pas à aller taguer leur imprimerie avec le slogan “POULETS ! Ceci est une filiale de la Sureté de l’Etat !”

 

 

[1] Elles sont devenus les Jeunesses Organisées et Combattives

[2] Groupe terroriste composé de militants de la mouvance anar des années 80

[3] Service d’enquête de la gendarmerie de l’époque

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :