L’extrême gauche liégeoise s’est-elle brûlé les doigts ?

C’est la question que l’on peut se poser suite à l’attentat commis début Octobre à Liège, contre un café ou se réunissait les militants locaux du parti identitaire Nation.

Pour rappel, le 10 Octobre dernier, 2 individus masqués ont jeté une bouteille incendiaire contre la devanture d’un établissement où se trouvaient des membres de la section liégeoise de Nation, à l’issue d’une journée d’action militante. Café dans lequel se trouvaient aussi des clients lambda.

Même si cette attaque fut mal réalisée, elle n’en fût pas moins planifiée et elle marque une gradation dans la violence de l’extrême gauche.

Il y a longtemps que nous prévenons d’une radicalisation d’une extrême-gauche anarcho-marxiste. Radicalisation liée en particulier en retour de plusieurs Belges partis apprendre les techniques de guérilla au Rojava[1]. Même si au résultat de l’action, on constate que même après entrainement, nos gauchistes locaux ne sont guère efficaces.

Mais ce passage à l’acte, cette montée en violence ne semble pas plaire à tout le monde dans la mouvance antifa.

En effet, on a constaté que certains militants de « Antifa Liège » se sont empressés d’aller pleurer auprès de certains médias alternatifs et même auprès de la RTBF pour dire qu’ils n’approuvaient pas cette violence. Ce qui ne manque pas de piment lorsqu’on sait que cette même mouvance « antifa de Liège » appelait à l’action directe contre «  l’extrême droite » pendant la campagne électorale.

Il est vrai que cette action pourrait amener ses auteurs devant le tribunal pour tentative d’incendie volontaire d’un endroit habité. Et manifestement, certains gauchistes n’ont pas trop envie de subir une trop forte pression judiciaire. Révolutionnaires mais pas fou, hein !

De plus, cela semble avoir créé des tensions internes puisqu’on a vu apparaître des textes de règlements de compte entre antifa liégeois, qui s’accusent mutuellement de balancer auprès des renseignements généraux de la police de Liège.

Quoi qu’il en soit, cet attentat n’a sans doute pas fini de faire des remous à Liège. Affaire à suivre…

 

[1] Kurdistan Syrien tenu par les milices YPG, branche syrienne du PKK et où se sont rendus des dizaines de gauchistes venus de toute l’Europe

 

30697588_1497099957079415_7356148972152422400_n

Anifa liégeois condamnant les violences du 10 octobre LOL

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :