Un vent favorable…

…nous a apporté le compte rendu d’une réunion du Bureau Politique (BP) du Parti de Gauche (français) de Jean-Luc Melanchon (JLM), alors qu’il venait d’apprendre l’arrestation pour meurtre de Bernard Westphael, chef de file de sa filiale belge, à savoir le MG (Mouvement de gauche belge pour les distraits).

JLM: Putains, chier, bordel, ce trou du c.l est vraiment un enfoiré !

1 Membre du BP : C’est pas grave chef, personne ne le connaît en France !

JLM: Ta gueule abruti, tu connais la presse non, ils vont se jeter là-dessus comme une mouche verte sur un bren.*

Un autre du BP : Mais chef, ça va faire parler de nous chef !

JLM: Mais c’est pas vrai d’être entouré par une bande de cons pareils !!! On parle de la possibilité d’un meurtre là, et en plus par un cocu qui nous représente chez les wallins.

1 M du BP : les wallons chef, pas wallins et puis vous n’êtes cocu vous chef !

JLM: DEHORS, virez-le moi….du balai !

Quelques membres accompagnent le ‘fautif’ à l’extérieur.

1 M du BP : Mais qu’est-ce qu’on va faire chef ?

JLM: RIEN ! On attend, enfin si, que quelqu’un appelle la vice-présidente de ce machin…

1 M du BP quelques secondes plus tard : Pour vous chef.

JLM: Salut camarade, ici c’est moi…moi quoi…MELANCHON…oui, oui, merci…bon, faut qu’on cause à propos de ton patron là. Ecoute moi bien, tu convoques dans les 2 jours ton bureau et tu me vires ce…ce…Bernard OK ? Je te couvre à fond et tu deviens le boss, non, je te parle pas d’Hugo, (en aparté la main sur le cornet à ses adjoints : Elle est conne ou quoi ?) …oui, je te le confirme, c’est toi qui reprend les rênes et je compte sur toi pour assurer dans les prochains jours hein !

Bernard ? quoi Bernard ? Mais il est fini ma grande, F.I.N.I ! J’aurais d’ailleurs dû m’apercevoir que c’est toi qui avais l’étoffe d’une cheffe et le virer il y a quelques temps ! Bon, je compte sur toi hein. Allez, courage camarade.  

Oui, oui, c’est ça camarade, le peuple des prolétaires vaincra….allez salut !

1 M du BP : Dites chef, et si…et si…Marine…

JLM: Silence, je ne veux pas entendre prononcer ce nom ici !!!

Si cette garce lâche son venin…j’aviserai !

Bordel de Dieu, j’aurais jamais dû cautionner l’initiative de ce looser à gueule de faux cul ! Merde, merde, merde !

Le secrétaire : On passe à l’ordre du jour chef ?

JLM : NON ? Foutez-moi la paix et laissez-moi seul…j’ai eu ma dose de conneries pour aujourd’hui.

Et les membres du BP de sortir, à la queue leu leu, la mine basse et renfrognée.

NDLR 1 : BREN = Terme typiquement français pour merde, caca, excréments. NDLR.

NDLR 2 : Bien sur, c’est une parodie. Mais quelque chose nous dit qu’on ne doit pas être loin de la réalité

NDLR 3 : Info bien réelle : la moitié des cadres du MG belge ont quitté le mouvement suite à l’arrestation de leur président !

Publicités

La mort de Meric : une bonne « affaire » au niveau « com » ?

1016499_667108076639661_2057163841_n

Je ne sais pas ce qui m’a retenu…

Cette conversation entre deux militants antifa est inventée mais aurait pu avoir lieu car elle est basée sur des faits qui, eux, sont bien arrivés le 29 juin dernier sur la place de la République à Lille.

– Camarades, ce mercredi 29 juin ; nous avons remporté une grande victoire contre l’extrême-droite ! Nous avons empêché les fascisto-identitaires de la maison flamande de manifester à Lille.

– Dis camarade, tu n’es pas plutôt sur que c’est surtout la centaine de policiers présents qui les a empêché de manifester ?

– Oui aussi, mais nous étions là au cas où, pour soutenir la police…

– Nous, soutenir la police ? Mais au-delà de l’antifascisme, ne sommes nous pas des libertaires réfractaires à toute autorité et de surcroit anti-capitalistes ? Comment pouvons nous soutenir la police du grand capital ?

– Tu n’y comprends rien, les voies de l’antifascisme sont impénétrables ! Et puis, nous avons remporté une autre victoire…contre l’internationale noire, cette fois !

– Ah bon ?

– Oui, sans doute effrayés par notre mobilisation, les fachos ont appelé du renfort de l’étranger. Et vu la panique qui devait régner dans leurs rangs, ils n’ont pas pu prévenir tout le monde de l’interdiction. C’est ainsi qu’un des chefs des fascistes et nazi identitaires belges du mouvement NATION était présent sur la place ! Un des pires fachos qui existe. Plus méchant encore que Marine Le Pen et Hitler réunis.

– T’es sur que tout simplement, il ne venait pas pour observer ce qui se passait ?

– Maintenant que tu le dis, c’est vrai qu’il avait un appareil photo…

– Ah, vous le lui avez pris alors ?

– Euh non !…

– Ah ! Mais bon, vous l’avez frappé, c’est ça ?

– Euh non plus…

– Vous avez fait quoi alors ?

– Ben quand on l’a reconnu, on a décidé de le suivre. Et notre brillante filature a duré…20 mètres et il nous a repéré. J’aurais peut être pas du prendre avec moi, un red skin en tenue de camouflage…

– Et là, vous l’avez chargé au moins ?

– Euh non, mais mets toi à notre place. D’habitude, on attaque de dos et des vieillards. Ici, il s’est retourné et il a une quarantaine d’années, il y a de quoi déstabiliser notre noyau « dur »…

– Et c’est tout ???

– Ah non, quand même ! On s’est bien foutu de sa gueule en lui disant : « C’est dur d’être connu, hein Hervé ?»

– Et qu’est-ce qu’il a répondu ?

– Rien mais c’est sans doute car il était tétanisé par la peur.

– Et après, une camarade féminine l’a pris en photo !

– Ah ouais, c’est vrai qu’on n’en avait à peine quelques dizaines de lui…Et ça s’est terminé comment, votre intrépide action ?

– C’est là que ça devient intéressant, il a traversé et s’est mis près de la police.

– Ben tu m’étonnes, t’aurais fait quoi à sa place ? Si vous aviez agi direct, il n’aurait pas eu le temps de se mettre près des flics.

– Mais on a agi ! Notre camarade red skin l’a même regardé très méchamment.

– Ok mais bon finalement, vous l’avez coursé hors de la place ?

– Ah non, il est parti normalement mais quand même en regardant derrière lui, deux fois…Tétanisé par la peur, je te dis.

– Donc si je comprends bien, vous aviez un des pires fachos sous la main et il ne lui est rien arrivé alors que vous vous dites « chasseurs de nazis » ? C’est à bouffer sa casquette !!!

– Ah maintenant que tu le dis, j’aurais du en profiter pour exiger qu’il me fasse rendre ma casquette capturée par les nervis de la maison flamande : déjà 718 jours de captivité mais je n’oublie pas ma belle casquette…

Repas de famille antifa

A la vue de la photo ci-dessus, pris en marge d’une manifestation de « démocrates », les esprits mauvais pourraient croire que l’on voit des militants « antifascistes » faire du vandalisme et se préparer à mettre le feu à des poubelles dans un geste de grand courage révolutionnaire.

Et bien, il n’en est rien ! Il s’agit en fait d’une sorte de repas familial où les ordures antifa en reviennent à leurs racines. On voit distinctement les défenseurs masqués de la démocratie, chercher après leurs origines et débattre pour savoir dans quel poubelle, ils ont été conçus.

Un seul mot : émouvant !

L’appel !

Notre site ne pouvait faire autre chose que de diffuser ce déchirant appel du site antifa bien connu : Résidences.be

« Ce 8 juin au soir, l’extrême-droite francophone a perdu tous les élus qu’elle avait dans les parlements régionaux. Avant, sans nul doute, de perdre très bientôt le dernier élu fédéral qu’elle a encore.

Après la satisfaction d’avoir vaincu l’ennemi absolu, est soudainement apparue l’angoisse suivante : qu’allions-nous devenir ? En effet, à part lutter contre le fascisme, nous ne savons rien faire !!!

Nous n’avons jamais pu militer POUR quelque chose, juste CONTRE. A part faire des schémas, des organigrammes, des rapports de police ; nous n’avons jamais rien construit ni rencontré le peuple, le vrai !

S’il n’y a plus de fachos, en quoi allons nous encore intéresser la presse ? Nous ne passerons plus à la télé. Sur quoi, allons-nous écrire un livre pour arrondir nos fins de mois difficiles de petits fonctionnaires ? Qui va encore nous payer un resto afin de balancer des infos sur la concurrence politique ?

Et surtout, en quoi allons- nous encore être utile au Parti Socialiste, béni soit son nom, à qui nous devons tant ?

Mais Dieu merci, grâce à notre hyper coordinateur spatial à tous, Geert Nadiamovitch, nous avons retrouvé un ennemi, un vrai ! Bien avant les élections, Geert a pensé à notre reconversion. En effet, dans sa grande sagesse, il s’est mis à traquer les islamo-fascistes de tous poils qui manifestent leur antisémitisme fanatique en osant critiquer la politique de l’Etat d’Israël. Grâce à Geert, nous allons retrouver une raison de vivre et d’exister !

Ps : Après avoir écrit ces lignes, on m’informe que les islamo-fascistes en question seraient bien moins légalistes que l’extrême-droite belge et qu’ils ne répugnent pas à la violence ; nous allons donc lancer d’urgence une réflexion avec le camarade Geert afin de voir si c’est vraiment une bonne idée. Car défendre Is…euh la démocratie, ok mais pas si c’est risqué bien sur…

Action Antifasciste et identitaire ?

C’est la question que l’on peut se poser à la lecture du site de l’Action antifasciste de Lille. En effet, entre une vidéo vantant la gloire des nationalistes irlandais et un article où l’on peut lire : « Unité de toutes les forces populaires contre l’Etat français – Un jour le Nord-Pas de Calais sera autonome et décidera par sa propre organisation populaire le pouvoir ! », on peut également trouver une vidéo qui montre des gens qui réaprennent le patois local et une carte du Nord Pas de calais avec le slogan : « Autonomie ».

Nos sentiments identitaires ne peuvent qu’être touchés par un tel rapprochement idéologique de nos « frères égarés » de l’antifascisme.  Nous ne pouvons donc que leur conseiller de prendre contact avec nos amis de la Vlaams Huis à Lille afin que, après un réel repentir témoigné de leur part, ils puissent se joindre aux forces identitaires régionales.

La collaboration est la solution !

Le blog Résidences (là où LA VERITE réside !), dans sa veille contre toutes les formes de racisme/sexisme/sectarisme/fascisme/botulisme, lance un appel à la collaboration ! (enfin si j’ose dire).

Toi aussi, apporte ton grain de sel à la grande oeuvre de délation antifasciste, envoie tes renseignements à Résidences et masturbe-toi le jour où tu les verras noir sur blanc sur leur site !

Quand on est frustré, dominateur, trop peureux pour se bagarrer physiquement et qu’on a envie d’être protégé par le système, il y a une solution facile : Résidences. Pour le prix d’un PC, d’une connexion Internet et de quelques soirées passées à glaner des renseignements, tu peux devenir un informateur de Résidences et peut-être, un jour, auras-tu un emploi bien payé comme fonctionnaire à l’état! Alors, n’hésite plus : toi aussi, rejoins les apprentis commissaires politiques de Résidences et importe en Belgique la joyeuse ambiance des années 30 de l’URSS.