Les antifa-chés entre eux (2)

La même semaine, d’autres membres du « peuple de gauche » se sont laissés aller à des commentaires bien peu solidaires vis-à-vis de leurs petits camarades. En effet, la décision de la chambre du conseil de renvoyer en correctionnelle, deux responsables de l’association ResistanceS, dont Manuel Abramowicz, n’a non seulement pas déclenché une extraordinaire vague de solidarité mais semble même en faire franchement marrer quelques-uns.

Ainsi Olivier Mukuna, qui a travaillé pour les quotidiens Le Matin, La Dernière Heure, l’hebdo Le Journal du Mardi, a collaboré à la RTBF et à La Libre Match où il a collaboré avec Michel Bouffioux (lui-même « antifasciste » dans l’âme).

Mukuna s’est donc fendu d’un long texte où il pourfend Manuel Abramowicz et toute l’équipe de RésistanceS. Ici aussi, quelques morceaux choisis.

  • A force de se vautrer dans la délation et l’incompétence poussant à voir des «nazis» partout, Manuel Abramowicz se rapproche de la condamnation judiciaire
  • Confondant, à nouveau, leur militantisme hystérique et délatoire avec l’exercice sérieux du journalisme …
  • Beaucoup, dont l’auteur de ces lignes, ont connu le charlatan Abramowicz infiniment moins “timide” dans la citation ad hominem comme l’amalgame de noms tous azimuts, sous prétexte de “lutte contre l’extrême-droite”
  • On se souviendra aussi des diffamations de Manuel Abramowicz contre l’ex-chercheur de l’ULB, Souhail Chichah ( 4), le porte-parole d’Egalité, Nordine Saïdi (5 ) ou l’essayiste Abdellah Boudami (4).
  • Ossature branlante de défense de nos deux antifascistes de pacotille mais vrais faussaires médiatiques.

Rappelons pour terminer et pour être complet que Olivier Mukuna est connu pour être un supporter de Dieudonné dont l’antisionisme n’est un secret pour personne. Ce qui semblerait démontrer que pour certaines personnes originaires de la diversité, RésistanceS est perçu comme une officine ne traitant pas tous les racismes de la même manière.

Résistances a perdu un article !

Récemment, les comiques troupiers de Résistances nous avaient gratifié d’un délirant article sur les liens entre Nordine Amrani, le tueur de Liège et…l’extrême-droite !

Oui, oui, vous avez bien lu.

Bon, il est évident qu’il passe moins bien comme « défenseur de la race blanche » que le tueur psychopate norvégien Anders Bervik…mais Résistances avait néanmoins trouvé LE lien. Il aimait les armes ! Et donc en suivit un article dont ils ont le secret où ils appliquèrent leur règle bien connue : tu es membre d’un stand de tir dont est membre X qui connait lui même Y…donc tu es un proche de Y !

Nous avions bien remarqué que les limiers antifascistes ne semblaient guère certains de leur fait puisque les noms des personnes, qui auraient été de droite et qui auraient croisé Amrani dans l’un ou l’autre stand de tir, n’étaient représentés que par des initiales… 

Et ce jeudi 19 janvier, l’article semble avoir disparu !

Trois options :

  • le webmaster de Résistances s’est une fois de plus planté
  • ils se sont aperçus que certains éléments étaient foireux et ont peur d’une action en justice de l’une ou l’autre personne mise en cause
  • même dans la mouvance antifa, cet article a dû paraître nullissime