Quand la CNT révise l’histoire…d’une manif

Le 24 janvier dernier s’est déroulée à Paris, une manifestation de soutien au peuple palestinien. Une de plus, direz-vous ? Non pas exactement une comme les autres. En effet, cette fois, en plus des gauchistes habituels, une délégation d’Egalité & Réconciliation (E&R d’Alain Soral) a voulu y participer. Non sans heurts avec l’extrême-gauche et en particulier la CNT (groupe anarcho-syndicaliste particulièrement violent).

Que c’était une bonne idée ou pas d’aller dans cette manifestation, que c’était ou non la place de nationalistes, ici n’est pas le débat. Nous ne voulons simplement ici faire qu’une seule chose : démontrer par l’image (la vidéo ci-dessous) que ce que colportent les membres de la CNT sur les événements ne sont que des mensonges et de la frime…comme souvent les gauchistes ont tendance à le faire lorsqu’ils parlent de leurs « exploits guerriers ».

Lisons d’abord, quelques extraits de ce qu’en racontent les gauchistes (fautes comprises) sur leurs forums.

« Il est environ 14 h on voit une première tentative d’infiltration du M.D.I (mouvement des damnés de l’impérialisme) c’est-à-dire les ex de la Tribu Ka de Kemi Seba devant la gare du RER de Denfert Rochereau, ceux-ci peu nombreux déploient une banderolle qui se veut comme étant celle de leur « point de ralliement » rapidement de nombreux camarades et des membres du S.O les entourent, quelques coups partent et on assiste a une première débandade des fascistes qui courent se réfugier derrière leurs copains les flics en « civils » et autres Crs et gardes mobiles ».

Pour info, à cet endroit, il ne s’agit pas du MDI mais comme vous pouvez le voir sur la vidéo, des membres du Cnetre Zahra, une association culturelle musulmane chiite, peu encline à aimer Israël, mais de là à les confondre avec les « fachos »…

Les gens de la CNT étaient clairement venus pour la confrontation comme le démontre leur accoutrement et leur équipement (casques, matraques et masques) (à partir de 0’35’’ sur la vidéo).

La CNT parle de la débandade de leurs adversaires mais on voit entre 1’ et 1’38’’ sur la vidéo que c’est bien le service d’ordre de la CNT qui reste sur la défensive, face à une petite vingtaine de jeunes musulmans, criant pour certains « Allah Akbar ». Trop drôle d’ailleurs de voir les grands anti-racistes de la CNT avoir des problèmes avec ces gens là.

Et enfin, on voit bien à 1’40’’que c’est bien la CNT qui est dégagée de la pression par la police. Assez curieux pour des gens qui prétendent avoir fait fuit leur adversaire.

Plus tard dans la manifestation, c’est au tour d’E&R d’être agressés par la CNT. Ici aussi, mêmes récits de victoire « militaire » à gauche.

« Visiblement pas encore découragés de ce premier avertissement les fascistes vont a nouveau tenter peu après une nouvelle infiltration dans le cortége…Il est environ 14h30 – 15 heures et de manière plus discrète (enfin si on peut appeler ça de manière discrète ???) Les fascistes tentent a nouveau de se regrouper toujours et encore la aux abords de la gare du R.e.r de Denfert Rochereau…15h-15h30 environ les fachos se font prestement jeter !!!
La encore un bon paquet de camarades et tout le service d’ordre de la manif les ayant a nouveau repérés la réaction s’organise spontanément et tout va aller très vite malgré les »civils » et les gardes mobiles en surnombre, prés a nous bondir dessus au moindre mouvement. Ceux-ci se prennent une première volée sérieuse de projectiles divers, certains de ces « courageux » fascistes commencent alors a courir et a battre en retraite, ça ne va pas durer longtemps ; aussitôt accourent à leur secours, une énorme escouade et une brigade entiére de gardes mobiles et de flics en « civils » qui tentent de nous séparer des fascistes ».

Ici aussi, la personne qui a écrit ça, ne devait pas être au bon endroit. Sur la vidéo (entre 4’55’’ et 5’50’’), on voit nettement les nervis de la CNT goûter des hampes des drapeaux français tenus par les nationalistes présents et pas l’air du tout d’être en train de s’encourir. Et si les membres de la CNT semblent très doués pour les poses et les sautillements sur place, il n’en reste pas moins que malgré leur supériorité numérique évidente, ils ne viennent jamais vraiment au contact avec les nationalistes.

Il est vrai que c’est tellement plus simple quand c’est virtuel…

Publicités

Pour ceux qui ne comprendraient pas l’anti-communisme

Hooligans et extrémistes de gauche !

Très souvent, certains médias présentent les supporters de football « ultras » comme des sympathisants d’extrême-droite avec le lot habituel d’amalgames et de délires qui accompagnent généralement cette accusation. Et les récents événements d’Anderlecht n’ont pas manqué à la règle.

Et si on ne peut nier les sympathies nationalistes et identitaires qui règnent parmi les supporters d’Anderlecht, nous pensons utile de montrer que ce n’est pas partout le cas.

Par exemple, au sein de certains groupes hooligans du Standard. Ainsi, par exemple, le groupe « Publiek Histerik 4 » sur le site Internet duquel on peut retrouver de nombreux symboles, t-shirts ou autocollants se référant à l’extrême-gauche.

Il n’est pas non plus rare de voir dans les tribunes du stade de Sclessin, d’énormes représentations de la tête du « Che » brandies en toute impunité alors que les affichages de slogans ou d’emblèmes politiques sont théoriquement interdits dans les tribunes.

Sur le plan de la violence, ces hooligans gauchistes ne sont pas en reste puisqu’un de ces groupes est cité comme étant le responsable de l’attaque qui a totalement dévasté début mai un café de Lincent soupçonné, à tort, d’être un café de supporters anderlechtois.

C’est sans nul doute plus facile de s’attaquer à ce genre d’établissements qu’aux bandes de racailles. C’est ce qui explique sans doute que ces pseudo-supportes ont choisi le camp de « l’antiracisme ». On veut bien être un hooligan mais « bien-pensant »…

Ci-dessous, une vidéo d’un autre groupe ultra pro-Standard, Ultra Inferno : certaines photos et la musique sont assez explicites quant aux sympathies politiques…

La fête aux travailleurs…et à leur voiture

Dans la vidéo qui suit, vous pouvez voir des militants « antifascistes » à l’oeuvre à Hambourg le 1er mai 2008, en train de mettre le feu au hasard à des voitures se trouvant sur le chemin de leur cortège.

A noter que ces extrémistes de gauche appartiennent à la même mouvace idéologique que le « Antifascist Collectieve Action » soutenu par le site « antifa » belge Résistances

Elle est belle leur tolérance et leur démocratie…

 

Lynchage d’un ado

La vidéo qui suit est présentée sur Internet comme « l’héroïque » action d’antifascites russes qui lynchent un très jeuneadolescent soupçonné d’être « fasciste ».

Antifascime = haine, violence, intolérance

Une compilation de violences perpétrées par des groupes antifascistes, un peu partout en Europe.

On remarquera les destructions de biens et la confrontation systématique avec la police.

On est bien loin de lutter contre l’extrême-droite. Mais ces bandits trouvent une caution morale dans les écrits des officines antifascistes,  comme par exemple le site Résistences en Belgique, qui appellent systématiquement à la haine envers des gens uniquement en raison de leurs opinions politiques. 

Les antifascistes et « démocrates » espagnols à l’oeuvre

Les antifascistes espagnols saccagent le centre de Madird fin février 2008…