Black-list antifa ?

NZFAIN2GLes vacances sont propices à regarder les archives. A cette occasion, nous avons retrouvé un article vengeur datant de mai 2015 et publié sur le blog de l’inénarrable animateur du site anti-nationaliste et pro-sioniste Résistances.

Les cibles de ce peu sympathique article n’étaient pas, cette fois, les méchants et dangereux factieux d’extrême-droite mais bien des intellectuels et journalistes qui ont commis le crime de lèse Manuel Abramovicz (l’animateur quasi unique de ce site/blog/page FB) : ne pas l’avoir soutenu lors du procès qu’il a perdu contre un ex-membre du FN dans une affaire de « faux-profil facebook ».

Nous citons donc ci-dessous un extrait de ce qu’il écrivait donc dans un article intitulé « Faux profil Facebook pour une journaliste de la RTBF » :

« Pour nous soutenir dans cette saga judiciaire qui durera près de quatre ans, un appel public sera lancé. Une minorité de ceux qui furent invités à le signer refusa. Souvent pour d’étonnantes raisons et, dans la plupart des cas, en apportant des explications alambiquées ou maladroites.

Il s’agit d’Henri Goldman (codirecteur de la revue Politique), de Jérôme Jamin (politologue à l’Université de Liège et rédacteur en chef du journal des Territoires de la mémoire), d’une partie du conseil d’administration de la section belge francophone de la Ligue des droits de l’Homme, de l’association Bruxelles laïque (la régionale du CAL) … toujours conseillés en la matière par le même Jean-Jacques Jespers (ex-journaliste de la RTBF). »

Ce règlement de comptes public ressemble à une tentative de « black-lister » ceux qui osent, fussent-ils de gauche bien-pensante, ne pas aimer les méthodes d’Abramovicz. On comprend
mieux pourquoi il a tant d’amis dans son propre camp et comment parfois quelques infos se perdent chez nous sur son compte…

Ce qu’une journaliste grecque pense de l’extrême-gauche ! MDR !

Affreux, affreux, affreux !

Dans la série « Manuel Abramowicz prend une claque (morale) », vous aviez demandé la suite ! Et bien, vous l’avez !

Dans notre article du 7 juillet 2012, nous vous avions déjà relaté le renvoi en correctionnelle du pseudo-journaliste « observateur de l’extrême-drouaaaaate », ce cher Manuel « Manu » Abramowicz, et l’un de ses compagnons de route, le délégué syndical CGSP Julien Maquestiau.

La tournure de cette affaire avait d’ailleurs à l’époque stupéfait les deux intéressés, tellement ils étaient habitués à ce que tous les bien-pensants leur donnent raison avant même qu’ils n’aient ouvert la bouche ou levé la plume.

Ces deux enseignants (« Manu » Abramowicz est, selon sa propre fiche Wikipedia, professeur de communication de crise (!!) à la Haute École Libre de Bruxelles-Ilya Prigogine) étaient inculpés de faux et usage de faux en informatique, de harcèlement, de port public de faux nom ainsi que de violation de la loi relative à la protection de la vie privée.

C’est que le site RésistanceS.be s’apparente plus à une base de données fichant et cataloguant les « mal-pensants » en vue de les exposer à la vindicte publique qu’à un réel organe de presse.

Les magistrats ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, tant en première instance qu’en appel, puisque la Chambre des mises en accusation de la Cour d’appel de Bruxelles, saisie sur appel des intéressés, a confirmé, à une nuance près, l’ordonnance de première instance entreprise par ceux que l’on peut désormais appeler les prévenus Abramowicz et Maquestiau, en infligeant une défaite magistrale à leur avocat, Laurent Arnauts.

Leurs cris, larmes, jérémiades et autres lamentations, dans toutes les langues et sur tous les médias, n’auront donc pas suffi à infléchir le bras de la Justice.

Il faut dire que le plaignant, un ancien « cadre » du FN belge, est défendu par le ténor du Barreau Sébastien Courtoy !

Manuel « Manu » Abramowicz et Julien Maquestiau devront donc bien comparaître sur le banc des prévenus pour y répondre de faux et usage de faux en informatique, de port public de faux nom ainsi que de violation de la loi relative à la protection de la vie privée, la Cour d’appel de Bruxelles, magnanime, ayant renoncé à les poursuivre pour harcèlement.

Suite au prochain épisode !

Rouges de honte ?

La mouvance de gauche féministe prétend toujours qu’elle est populaire, pluraliste et démocratique.

La mouvance antifa belge, elle, tient très souvent des discours martiaux pour expliquer comment ils sont prêts à chasser les « fascistes » de la rue !

Le rassemblement pro-avortement de ce dimanche 24 Mars a bien démontré l’inanité de l’ensemble de ces affirmations.

Pour ce qui est de la popularité, les gauchistes ont rassemblé 160 personnes (chiffres de la police de Bruxelles) face à 500 manifestatnts pro-vie !

Pour ce qui est de la pluralité et de la démocratie, on n’a vu dans ce rassemblement que drapeaux rouges, faucilles et marteaux ainsi que le portrait de Che Guevara. Ce qui démontre bien ce que nous avons toujours dit : l’avortement est bien une manière de plus pour certains de détruire les fondements même d’une société naturelle…Et le « droit des femmes n’est ici que prétexte » !

Et enfin quant à leur volonté et capacité de chasser les « fachos » de la rue, on peut s’en interroger quand on sait qu’une dizaine de militants de NATION se sont promenés à leur aise et sans se cacher au point de rassemblement d’extrême-gauche. Et ceci avant de rejoindre le rassemblement pro-vie ! Manifestement, les extrémistes de gauche les ont rapidement reconnus mais sans aucune réaction.

Les antifa, même quand ils font les "méchants", ils restent des clowns !

Les antifa, même quand ils font les « méchants », ils restent des clowns !

Antifaahahah : copié mais pas égalé !

Nous savions que les militants d’extrême-gauche étaient d’attentifs lecteurs. Mais de là à ce qu’ils nous copient…

Enfin nous copier est un grand mot. On vous explique ! Un des nombreux « antifa warrior » de la toile vient de lancer un blog synonyme au nôtre. Mais c’est bien la seule ressemblance.

Déjà dans le nom, s’ils voulaient copier, ils se sont plantés : antifa hahaha, alors que l’original s’appelle antifa ahahah, avec le h à l’arrière !

Ne parlons pas de la présentation du blog, un enfant de 10 ans ferait mieux.

Quant aux publications, il s’agit pour l’essentiel d’archives de quotidiens dont certaines datent de plusieurs années.

Ceci dit que des blogs de gauche soient soporifiques, on y est habitué…Rappelons que le blog des « vaillantes forces antifa bruxelloises » n’a plus été mis à jour depuis mi-décembre 2012. Et encore, c’était pour une nouvelle fois pleurer sur ce qui leur est arrivé en juin dernier où, cherchant la confrontation avec les militants de NATION, les gauchistes avaient rencontré un peu vivement la police de Bruxelles…

Mais pour en revenir au premier blog évoqué, ce qu’on ne comprend vraiment pas, c’est pourquoi avoir baptisé ce « blog » antifa hahaha ?

Il est vrai que le créateur de ce blog fait partie de cette nouvelle génération antifa virtuelle et de facebook qui, outre professer une sorte de racisme social et intellectuel, démontre régulièrement sa complète ignorance de ce qu’elle prétend combattre.

On a lu ainsi un de ces spécialistes, demander publiquement sur facebook ce qu’était « Skrewdriver », groupe mythique d’une certaine jeunesse nationaliste. Quant à ses « collègues », ils passent leur temps à copier-coller de vieux articles et d’en faire des analyses foireuses. Analyses qui, dans certains cas, pourraient même leur valoir (s’il n’y avait pas l’anonymat de facebook) des condamnations pour calomnies et diffamation. A côté de cela, l’équipe de Résistances a un fond de déontologie journalistique.

Enfin bref, cette initiative n’aura sans doute comme seul résultat que de nouveaux militants de gauche auront l’occasion, confusion oblige, de venir lire les vérités que nous publions à leur sujet.

Mais bon ceci dit, vu le lectorat de nos « virtual antifa warriors », on ne risque pas d’avoir beaucoup de nouveaux lecteurs…

Allez mon chéri, va lutter contre le fascisme et la révolution !

Allez mon chéri, va lutter contre le fascisme et pour la révolution !

Réponse aux anti « machins » qui me dénigrent !

Jean-Pierre Demol, un des secrétaires nationaux du Mouvement NATION nous demande de publier ce petit texte, sorte de lettre ouverte aux auto-proclamés « antifascistes ». Ce que nous faisons avec plaisir !

Chèr(e)s anti machins,

« Je vous ai compris » ! Ce qui doit vous titiller, c’est que pendant des années les pseudo-intellos de gauche et ceux qui se camouflent en anti-choses, ont eu le quasi monopole de la parole dans le débat public, les journaux et magazines, et dans une grande partie des médias audiovisuels.
 
Aujourd’hui avec le Net, la donne a changée : d’autres voix se font entendre avec une contradiction ouverte et claire au politiquement correct imposé …
 
Votre magistère gauchiste est bousculé ! Insupportable n’est-il pas, pauvres choux !
 
Hé oui, s’en est fini de vos postures faciles de dénigrement et de mépris, de votre prêt-à-penser. Aujourd’hui vous avez des réponses autres que celles de votre courant de pensée, et vous vous sentez menacés. D’où cette profusion d’insultes gratuites, de grossièretés et d’amalgames faciles .
 
Il vous est insupportable que vos critiques soient critiquées ! Vous pensiez être les seuls capables de critiques. Et recevant des réponses, vous vous cachez derrière une violence verbale qui ferait rougir un charretier, refusant de vrais débats en public .
Parler avec vos « ennemis », ferait apparaître votre misère argumentaire, votre partialité et indigence prétentieuse au grand jour . Très embêtant ça, je vous comprends…
 
Ce globalisme, cette société multiculturelle que vous prônez, vous fait croire aller de l’avant…Mais en réalité, votre bien-pensance vous fait régresser gravement . De plus, le dénigrement haineux ne peut vous être d’aucune utilité car ce n’est pas en jouant aux haïsseurs enragés, chiens de garde de la pensée unique, que vous apporterez quoi que ce soit de profitable à notre société .
 
Par contre nous, solidaristes et identitaires, nous sommes et seront sur tous les fronts, sans tabou, sans retenue politiquement correcte et bien pensante, et sans aucun égard envers les anti-machins, anti-trucs, anti-choses !!!
Oui, mes « très chers » antifa, votre monopole s’étiole, et sous peu, vous serez encore plus insignifiants que vous ne l’êtes déjà !
 
« No passaran » dites-vous ? Ah ah ah, nous sommes pourtant déjà tellement souvent passés…
 
Votre dévoué,
Jean-Pierre Demol
 

Les antifa-chés entre eux (2)

La même semaine, d’autres membres du « peuple de gauche » se sont laissés aller à des commentaires bien peu solidaires vis-à-vis de leurs petits camarades. En effet, la décision de la chambre du conseil de renvoyer en correctionnelle, deux responsables de l’association ResistanceS, dont Manuel Abramowicz, n’a non seulement pas déclenché une extraordinaire vague de solidarité mais semble même en faire franchement marrer quelques-uns.

Ainsi Olivier Mukuna, qui a travaillé pour les quotidiens Le Matin, La Dernière Heure, l’hebdo Le Journal du Mardi, a collaboré à la RTBF et à La Libre Match où il a collaboré avec Michel Bouffioux (lui-même « antifasciste » dans l’âme).

Mukuna s’est donc fendu d’un long texte où il pourfend Manuel Abramowicz et toute l’équipe de RésistanceS. Ici aussi, quelques morceaux choisis.

  • A force de se vautrer dans la délation et l’incompétence poussant à voir des «nazis» partout, Manuel Abramowicz se rapproche de la condamnation judiciaire
  • Confondant, à nouveau, leur militantisme hystérique et délatoire avec l’exercice sérieux du journalisme …
  • Beaucoup, dont l’auteur de ces lignes, ont connu le charlatan Abramowicz infiniment moins “timide” dans la citation ad hominem comme l’amalgame de noms tous azimuts, sous prétexte de “lutte contre l’extrême-droite”
  • On se souviendra aussi des diffamations de Manuel Abramowicz contre l’ex-chercheur de l’ULB, Souhail Chichah ( 4), le porte-parole d’Egalité, Nordine Saïdi (5 ) ou l’essayiste Abdellah Boudami (4).
  • Ossature branlante de défense de nos deux antifascistes de pacotille mais vrais faussaires médiatiques.

Rappelons pour terminer et pour être complet que Olivier Mukuna est connu pour être un supporter de Dieudonné dont l’antisionisme n’est un secret pour personne. Ce qui semblerait démontrer que pour certaines personnes originaires de la diversité, RésistanceS est perçu comme une officine ne traitant pas tous les racismes de la même manière.