R.I.P : Résistances in Pace !

ripL’ensemble de la rédaction de Antifa ahahah, ses équipes d’infiltration (LOL), de veilleurs sur Internet et ses informateurs ont le terrible devoir de vous faire part de la disparition du website des « auto-proclamés spécialistes de l’extrême-droite » de Résistances.

Enfin, quand on dit « disparu », comprenez-nous ! Les rédacteurs n’ont pas subitement cédé à la panique d’être les futur « Charlie » des islamo-fascistes, ils n’ont pas quitté la Belgique pour des cieux plus cléments (on ne parle pas de Meric ici hein…)

C’est juste le site qui n’est plus accessible, du moins sa partie la plus récente. Il a en effet été « hacké » et ce piratage dure depuis presque 2 mois !

 Comme quoi, les gens de Résistances semblent s’y connaître autant en informatique qu’ils s’y connaissent en extrême-droite…

PS : Promis, on n’y est pour rien. Limite, ça nous ennuie même un peu car ça nous prive de l’étude du site champion de la mauvaise foi, de l’amalgame et de la haine anti-identitaire…

Je t’aime, moi non plus !

A gauche, on peut dire que le site anti-nationaliste « Résistances » ne fait plus l’unanimité. En coulisses, où nous sommes parfois 😉 , de nombreuses remarques commencent d’ailleurs à fuser sur le côté narcissique et nombriliste des rédacteurs de Résistances.

Certains ne se gênent pas  pour l’écrire sur Facebook. Un vent favorable nous a ainsi fait parvenir l’analyse faite, voici quelques temps, sur Résistances par un militant du groupe Egalité (qui est une sorte de rassemblement hétéroclite de type islamo-gauchiste).

Ce dernier, ancien du FDF (!) écrit les choses suivantes sur un rédacteur de Résistances (citations reprises de Facebook) :  « Je suis extrêmement gêné d’avoir à le dire, mais je suis forcé de constater que monsieur A, que j’ai longtemps pris pour un antifasciste, souffrant d’une effroyable paranoïa, mais un antifasciste quand même, est un manipulateur vicieux ». « N’hésitez pas à diffuser, les faux journalistes sont beaucoup plus nuisibles que ceux qu’ils prétendent dénoncer ». « Sans aller jusqu’à parler de prostitution, A. est vraiment prêt à tout pour assurer son image de marque » –  » Il passe son temps à corriger sa propre image Wikipedia « (…) « et un tiers de son temps à régler ses comptes à ceux qui ne le flattent pas suffisamment » !

La raison de cette antipathie ? Sans doute parce que le rédacteur de Résistances n’a pas non plus mâché ses mots. Voici quelques mois, il disait sur le premier nommé (repris de Facebook) : V. est bel et bien un ANALPHABÈTE POLITIQUE (comme il y en a beaucoup autour de lui), quel idiot ! Mais cela nous le savions depuis bien longtemps ».

 dans les orientations sensiblement différentes d’Egalité (qui a un discours très dur sur l’anti-impérialisme et en particulier sur la politique américano-israélienne) et de Résistances, dont l’intérêt principal est et reste bien de dénoncer l’antisémitisme réel ou bien souvent prétendu…

Espérons qu’ils ne nous feront pas un remake de la guerre de Gaza dans un des cafés « branchés » de St Gilles…Mais il est vrai que pour ça, il faudrait qu’ils aient un peu plus de tripes !

Au tribunal aussi : antifaahahah !

Peu de monde ignore désormais que Manuel Abramowicz et Julien Maquestiau, respectivement tantôt « coordinateur » ou « rédacteur en chef » (c’est la même chose que « président » mais ça sonne moins autoritaire) et porte-parole de l’officine trotskiste RésistanceS.be, comparaissent devant les juridictions répressives de Bruxelles, pour y répondre, entre autres, de port public de faux nom (en langage courant: usurpation d’identité) et de violation de la loi relative à la protection de la vie privée, au détriment d’un ancien militant du Front National belge.

Ceux qui, toutefois, n’avaient pas pris la peine de se déplacer ce mardi 25 février jusqu’à la salle d’audience où siège la 61ème chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles, présidée par la juge Anne-Françoise de Laminne de Bex, ont manqué un épisode d’anthologie.

C’est que ni Laurent Arnauts, sempiternel conseil de Manuel « Manu » Abramowicz et de son acolyte, le fidèle Julien Maquestiau, ni leur nouvel avocat appelé à la rescousse, le vénérable Jacques Englebert, n’avaient, cet après-midi-là, pas plus que leurs clients, fait le déplacement jusqu’au Palais de Justice.

Ils avaient envoyé à leur place au casse-pipe un jeune stagiaire de Laurent Arnauts qui a réussi à battre le record, pourtant peu envié, de l’avocat qui ferait sortir de ses gonds le plus rapidement possible l’imposante magistrate, notoirement connue pour faire entendre sa voix de stentor jusque très loin dans les couloirs de la vénérable bâtisse. Ne manquant pas l’opportunité qui lui était offerte de faire d’une pierre deux coups, le jeune avocat est également arrivé à indisposer par la même occasion la magistrate qui représentait le Ministère public à cette audience : le substitut du procureur du Roi, Julie Feld. Cette dernière n’est pourtant rien d’autre que l’ancienne avocate du Centre pour l’Égalité des Chances (auquel a appartenu l’un des défendeurs)…

Il faut dire que, pour cela, le conseil de Manuel Abramowicz et Julien Maquestiau n’avait pas lésiné sur les moyens : c’est un véritable dialogue de sourds digne des meilleures pièces de théâtre de boulevard qu’il avait entrepris avec la juge Anne-Françoise de Laminne de Bex. Pendant que cette dernière s’efforçait de lui faire comprendre qu’en tant qu’avocat des prévenus (Abramowicz et Maquestiau, donc), il était censé conclure en premier en répondant aux préventions du chef desquelles ses clients étaient amenés à comparaître devant le tribunal, il s’obstinait à demander que la partie civile conclue en premier, pour qu’il puisse ensuite lui répondre.

Sûrement que l’angoisse d’avoir, en face de lui, pour défendre les intérêts de l’ancien militant du FN, le ténor bruxellois Sébastien Courtoy, qui pour l’occasion riait bien sous cape, devait contribuer à faire perdre ses moyens au remplaçant de Laurent Arnauts, mais cela faisait tout de même bien longtemps qu’un tel numéro n’avait été offert au public habitué à la 61ème chambre correctionnelle.

Le grand plaideur, qui ne rêvait, déclara-t-il, que d’une chose : encadrer le magistral arrêt envoyant s’asseoir sur le banc des prévenus les sieurs Abramowicz et Maquestiau, n’en finissait plus de compter les coups que la présidente du tribunal infligeait au jeune avocat, lorsque finalement, après un bon quart d’heure, le substitut Julie Feld, prise de pitié, sans doute, décida de mettre fin à son calvaire en proposant un calendrier de dépôt de conclusions qui satisfaisait à la fois le Tribunal et les parties.

Plaidoiries fixées au 25 mars 2014. D’ici-là, peut-être que les couloirs du Palais de Justice de Bruxelles raisonneront encore de la chaude voix de la présidente de la 61ème chambre, si d’aventure, la défense des sieurs Abramowicz et Maquestiau lui réservait un nouveau numéro désopilant dont elle semble bien décidément avoir le secret.

Résistances : bouclier des extrémistes de gauche !

Nous dénonçons depuis longtemps l’officine Résistances comme étant d’extrême-gauche et pratiquant le flicage politique.

A la lecture d’un article paru le 5 janvier dernier sur le site de ces « autoproclamés » spécialistes de l’extrême-droite, on ne peut que constater que nous avions raison sur toute la ligne.

La défense de l’extrême-gauche

Cet article ne sert pas ici à dénoncer l’extrême-droite mais bien à  attaquer un élu libéral de Schaerbeek qui avait osé mettre l’extrême-gauche dans le même sac qu’une certaine extrême-droite antisémite.

Et Résistances n’a pas eu de mot assez forts pour défendre cette extrême-gauche, pourtant pas si démocrate que ça. Il semble que pour les rédacteurs de Résistances, seuls les camps de concentration nazis méritent leur opprobre. Les camps de concentrations communistes dont certains existent encore de nos jours, comme en Corée du Nord, semblent poser beaucoup moins de problèmes moraux.

Quelques citations des démocrates à géométrie variable de Résistances au sujet de la déclaration du malheureux élu libéral : « Nous avons effectivement affaire à un reliquat de la propagande anticommuniste… » – « la théorie de la lutte des classes(…) n’est en rien comparable à de l’antisémitisme » – l’ex-échevin(…) ne connait manifestement pas les combats de gauche (NDLR : les rédacteurs soi-disant pluralistes de Résistances semblent par contre bien les connaître) – En apportant de si graves accusations (…), l’homme politique MR G.V. prouve qu’il est lui aussi un parfait analphabète politique (NDLR !!!) – En rangeant sans nuance l’électeur potentiel du PTB dans la case « antisémite », G.V. insulte une partie de la population »

Maintenant, les choses sont claires pour tous : Résistances roule pour l’extrême-gauche !

Stalin-Parody-Adolf-Hitler-1080x1920-600x337Pas antisémite, l’extrême-gauche ? C’est vite dit !

Sur ce sujet, comme pour d’autres, Résistances prend quelques libertés avec la réalité historique et politique…

Rappelons d’abord que dans les années 70 et 80, de nombreux groupes d’extrême-gauche ont pratiqué le terrorisme et en particulier, le terrorisme  contre Israël : Armée Rouge Japonaise, Action Directe (France), Revolutionäre Zellen (RFA). Certains de ces groupes travailleront d’ailleurs en étroite collaboration avec les terroristes palestiniens du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine).

A noter que les fans belges de tous ces braves gens créeront les Cellules Communistes Combattantes en Belgique, dont le comité de soutien dispose de stands dans certaines activités organisées par certains rédacteurs de Résistances.

Quant au PTB et à l’extrême-gauche « institutionnelle », là aussi les rédacteurs de Résistances ne semble pas connaître aussi bien le sujet que ce qu’ils prétendent. Sinon, ils n’auraient pas « oublié » un livre paru en 1980 aux éditions EPO, très proches à l’époque du PTB, et intitulé « De zonen van Godfried van Bouillon: De zionistische lobby in Belgie » (Les enfants de Godefroid de Bouillon : le lobby sioniste en Belgique) qui à l’époque avait été reçu très froidement par la communauté juive de Belgique. EPO avait d’ailleurs renoncé à le traduire en français et l’avait rapidement et discrètement retiré de son catalogue.

Quant à son auteur, L.C., le magazine Joods Actueel l’avait accusé d’avoir repris dans un autre livre « Palestina » (EPO, 2002) des informations erronées et des photos contenues dans un pamphlet publié en 1939 par le propagandiste pronazi Gert Winsch: « Le régime anglais en Palestine: L’Angleterre démasquée »

Ce qui n’empêche pas le « Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde » autre officine trotskiste et tiers-mondiste de proposer sur son site, plusieurs ouvrages de l’intéressé…

Flicage et fichage ?

Dans ce domaine aussi, Résistances semble confirmer qu’il pratique la surveillance d’élus de partis traditionnels, le copier-coller dénonciateur et la police de la pensée. Quelques exemples : « Il a été directement repéré par le web-journal antifasciste et antiraciste RésistanceS.be qui l’a ensuite dénoncé, dès ce samedi, sur sa propre page du même réseau social. »

A propos d’un autre membre du Mouvement Réformateur, décidément bien surveillé aussi par Résistances : « La page Facebook, à la date du 3 janvier dernier, de cet individu, bien connu pour de nombreux autres dérapages, était encore dédiée à Dieudonné et à Alain Soral. Depuis, le courageux D. a supprimé la photo de ses références antisémites. Mais, malchance pour D., juste avant, une capture d’écran avait été faite et transmise par un « vent favorable » à la rédaction de RésistanceS.be »

Décidément, Résistances n’est bien qu’un groupe de flics de la pensée !

Cordon sanitaire à respecter ? Pas pour tous, visiblement !

Imaginez que ce que les super-hyper-antifas de Résistances & Co écriraient, hurleraient si des représentants d’associations communautaires catholiques, protestantes ou musulmanes participaient à une manifestation ou à un rassemblement d’un groupe d’extrême-droite.

Il semblerait néanmoins que certaines violations du cordon sanitaire les scandalisent moins que d’autres !

Ainsi la participation début septembre d’une responsable du CCOJB (Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique) à un « rassemblement » à Bruxelles en soutien à Israël. Jusque là, quoi de plus normal ? Sinon que c’était organisé par un groupuscule d’extrême-droite. Et là, le mot « groupuscule » n’est pas utilisé à la légère puisque ce dimanche-là, il rassembla 17 ( !)  personnes dont une majorité provenant des milieux sionistes de Belgique et de France et non pas de leur propre parti…

Ce « parti » joue en effet à fond ce qu’il espère être sa dernière carte – le soutien inconditionnel à Israël – et va jusqu’à mettre dans sa charte qu’un de ses objectifs est de défendre Israël. Assez paradoxal, pour un parti qui se dit patriotique, de dire qu’il existe pour défendre un autre pays…Mais bon, que pourrait- attendre d’un « parti » qui utilise le mot Wallonie dans son nom mais n’amène aucun drapeau wallon dans son propre rassemblement où, par contre, le drapeau israélien avait une place de choix .

Pour en revenir à la responsable du CCOJB en question, Charlotte Gutman-Fischgrund, ce n’est certainement pas Résistances qui dénoncera sa présence à une réunion d’extrême-droite. Résistances n’est certainement pas là pour faire de la peine au CCOJB. Ca se saurait !

Enfin, on se demande si Mme Guttman-Fischgrunde a eu l’occasion de parler avec un des orateurs de ce mini-mini rassemblement au sujet de l’amitié que ce dernier entretient avec un des protagonistes d’une vidéo antisémite qui a défrayé la chronique voici quelques années et où des chansons antisémites et néagtionnistes étaient chantées.

A moins qu’il ait oublié de lui en parler…

 3840542_f496

Antifaland, cet univers impitoyable !

spectacle_10347Il est typique chez les inquisiteurs de finir par s’épurer entre eux ! Rappelons-nous le révolutionnaire Danton qui se fera guillotiner pour « tiédeur » de par les œuvres de Robespierre…

Même si c’est à des gens de bien bien moins d’envergure que l’on a à faire ici, il s’en va un peu de même pour les antifa belges. Oh c’est moins sanglant aussi car chez ces gens-là, on n’exécute que virtuellement…comme tout le reste d’ailleurs !

Ainsi nos habituels peids-nickelés de l’antifascisme virtuel se déchirent sur facebook pour savoir lesquels sont des clowns (nous citons) où lesquels sont des « crypto-sionistes ». Oui oui, comme on disait dans les heures les plus sombres de notre histoire (horresco referens) !

Quelques exemples choisis (et garantis authentiques – orthographe et syntaxe d’origine)

Quand le côté antifa à l’ancienne, et bien coco, critique la nouvelle vague bobo et intellectuelle à 2 balles

  • Jean-Philippe Guillaume écrit: « Un groupe de cryptos qui passe son temps à traquer les antifas, très dangereux, à éviter à tous prix, bourré de fachos, de cryptos, leaders sionistes, anars douteux et surtout la marylinn fisher une dangereuse cinglée
  • Jean-Philippe Guillaume écrit : « Louis Mboté me traque moi, mes enfants, mes ex, chaque com il me trolle »

De leur côté, les « bobos » répondent vertement

  • Louis Désiré Mboté écrit : « J’ai la preuve que c’est bien jean philippe guillaume qui a donner l’occasion a nation de faire des articles pour critiquer les antifas suite a la contre manifestation du premier mai,facile de dire que je suis un facho et que je donne l’occasion a nation de faire des articles….. »
  • Marylin-Zoé Fischer écrit : « En fait Guillaume s’est exposé tout seul, harangué par je ne sais qui, et face à des crétins nés en plus ! Ou il n’a aucune connaissance du militantisme et de certaines facettes pour le moins importantes à connaître, ou il est complètement con ou il est là pour discréditer les antifas. A savoir que ses commentaires, ses attitudes quelconques, son idée de la chose, ses initiatives n’engagent jamais que lui et non les antifas en général. Si ce n’est au local où il vit et évolue, il n’a pas un impact quelconque sur l’antifascisme belge, où nous ne connaissons pas forcément mais où il y a une façon de procéder … J’avais vu à l’époque ses commentaires, ça n’engage que lui, à titre personnel, je n’avais jamais vu ça de ma vie. Les Nation peuvent se moquer de lui, qu’il s’assume ce n’est pas mon problème mais je me demande dans quelle mesure et pourquoi ceci se passe … …
  • Louis Désiré Mboté écrit : « j’ai toujours été en désaccord avec les idées de manifestations de jean philippe guillaume. sachant très bien que ses actions sont bidon et donne juste a l’extrême droite l’occasion de faire tous leurs articles bidon…au final ce mec ne fait que du tort a la cause et sa semble normal! »
  • Marylin-Zoé Fischer écrit : « Guillaume Demauvaisefoi use de mensonges, de propos diffamatoires et se victimise, tout en prétendant que NOUS qualifions de fachos, d’autres personnes indéterminées. Généralement, je détermine bien qui est un facho ou pas. Ce qui semble le gêner. Je ne vais pas me qualifier d’honnête, je laisse à d’autres ce soin, mais j’observe que ce sont des gens particulièrement honnêtes, bien informés, incorruptibles je dirai, qui sont attaqués peu courageusement, ignominieusement. »
  • Louis Désiré Mboté écrit : « je ne reparle pas du sujet par rapport a nous (membres de cette page) mais bien par rapport au sujet qu’il porte du tort a la cause! il a l’art de faire passer les antifas pour des cons….depuis quand les antifas soutiennent collon ou bricmont ou alors manifestent a coup de vuvuzela et jet d’oeufs? je parle d’infiltrations et de zizanie,car il suffit de voir son pote jean pierre van dooren qui tente de foutre la merde sur la page résistance car son ami jean philippe guillaume a été éjecter. »
  • Marylin-Zoé Fischer écrit : « No pasaran et bien c’est pour tout ceux qui ont un problème avec l’antifascisme … Oui Louis, ils peuvent tenter de nous nuire mais le plus important c’est que nous les empêchions de nuire à la cause … Ils insinuent le doute parmi les plus crédules, se font aider par des plus mal intentionnés encore qu’eux … Ils ne savent pas ce qu’est le militantisme, on va leur apprendre ! »
  • Marylin-Zoé Fischer écrit : « Pourquoi n’a-t-il pas répondu notamment à Hervé Van Laethem depuis le premier mai dernier ? Pourquoi Guillaume a laissé ces gens extrêmement bêtes venir l’insulter sans leur donner une réponse facile à donner tout de même et adéquate ? Quelle utilité ? Pourquoi ses post étaient-ils si cons ? Pourquoi quand il se dit insulté par nous quand nous lui disons la vérité, il nous fait un foin d’encre ? Pourquoi nous harcèle-t-il évidemment là où nous ne sommes pas forcément, nous insulte-t-il, nous discrédite-t-il ? Tandis que le quidam qui passe voit ses conneries pseudo antifascistes sur un évent qui lui appartient … Est-il tellement crétin qu’il est capable de se mettre en avant, de s’exposer je l’ai déjà dit, pour passer pour l’idiot de service et donner l’impression que nous lui ressemblons tous en Belgique ? »

Echanges direct avec «Guillaume »

  • Tu sais ce qu’elle te dit « la bourgeoise bien propre sur elle » (dont tu ne connais Rien de ses implications et encore moins de ses combats anti bourges entre autres! Et qui nous ont fait nous croiser sur le terrain, très certainement!)… Que tu viens de perdre tout le crédit qu’elle accordait à ce site dont « l’intention » dépasse, et de loin, de très loin la méthode!… Tu te sens visé? C’est ton problème. RIEN n’est défendable sur le fait de relayer n’importe quoi, mais SURTOUT de défendre une publication qui n’apporte Rien, même pas le début d’une réflexion… « Publication Éducative »???? Par l’absurde alors… Pas la meilleure méthode pédagogique que j’aie connue…Tu te braques sur ma réaction. Pourquoi? Poses-toi la question et continue à te repaître de ce QUI TE FAIT BANDER, toi (quittant le vocabulaire bourgeois pour te rejoindre dans le tien) …Moi je viens de comprendre que je n’ai plus rien à faire avec une telle philosophie de la lutte antifa…Nous n’ avons décidément pas les mêmes valeurs.

Il y en a un qui craque

  • Néo croquant écrit : « Décidément dimanche soir était mon jour de « gloire » ,après le Mboté qui me fait un procés d’intention ,voici que ça continue ici ,ras les C … »

Et une louche sur Résistances

  • Louis Désiré Mboté écrit : « Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu’elles proviennent de ResistanceS.be, l’Observatoire belge de l’extrême droite…par contre résistance oublie souvent de dire merci publiquement au militants qui leur donne des infos….. »

Et pendant ce temps-là, dans la vraie vie, en Wallonie et à Bruxelles, les « grands méchants » de NATION font ce qu’ils veulent, quand ils le veulent et où ils le veulent !

Si ce sont les antifa qui le disent…

A plusieurs reprises, nous avions souligné sur ce site que l’association anti-nationaliste « Résistances » semblait bien plus se focaliser sur l’antisémitisme que sur les autres formes de racisme.

Ainsi dans un article en 2008, nous avions constaté la chose suivante : en tapant dans le moteur de recherche du site Résistances, l’expression « racisme anti arabe », il était repris dans 16 articles ; le mot « islamophobie » était repris dans 37 articles ; le mot « antisémitisme », lui, était repris dans 171 articles. Nous avions enfin écrit que : « s’il est de leur bon droit de se spécialiser dans la dénonciation de cette horreur que représente l’antisémitisme ; il serait sans doute plus déontologique de dire qu’il s’agit de la priorité de cet observatoire. Ce qui interpelle également est l’absence du moindre article dénonçant le racisme dont souffrent les populations arabes et palestiniennes de la part des colons et des extrémistes sionistes. »

Alors évidemment, on nous reprochera de faire un procès d’intention car nous sommes des adversaires politiques. Le problème est que manifestement, d’autres membres du camp « antiraciste » semblent avoir la même analyse.

Nous l’avions déjà évoqué dans un article en juillet 2012.

Mais un nouvel exemple de « tir ami » se présente. En effet, l’animateur de la page Facebook « Front National Antifasciste », dont nous avions déjà évoqué des écrits très « antifascistement incorrects » , égratigne sérieusement Résistances dans une de ses publications Facebook : « A quand des rollmops d’or pour Résistances.be et le CECLR (NDLR : Centre pour l’égalité) qui ne font RIEN contre l’islamophobie, ligotés par les sionistes bien camouflés ? »

Front National Antifasciste, curieux nom. Surtout qu’avec de tels commentaires, ce front fait plus national qu’antifasciste…

Affreux, affreux, affreux !

Dans la série « Manuel Abramowicz prend une claque (morale) », vous aviez demandé la suite ! Et bien, vous l’avez !

Dans notre article du 7 juillet 2012, nous vous avions déjà relaté le renvoi en correctionnelle du pseudo-journaliste « observateur de l’extrême-drouaaaaate », ce cher Manuel « Manu » Abramowicz, et l’un de ses compagnons de route, le délégué syndical CGSP Julien Maquestiau.

La tournure de cette affaire avait d’ailleurs à l’époque stupéfait les deux intéressés, tellement ils étaient habitués à ce que tous les bien-pensants leur donnent raison avant même qu’ils n’aient ouvert la bouche ou levé la plume.

Ces deux enseignants (« Manu » Abramowicz est, selon sa propre fiche Wikipedia, professeur de communication de crise (!!) à la Haute École Libre de Bruxelles-Ilya Prigogine) étaient inculpés de faux et usage de faux en informatique, de harcèlement, de port public de faux nom ainsi que de violation de la loi relative à la protection de la vie privée.

C’est que le site RésistanceS.be s’apparente plus à une base de données fichant et cataloguant les « mal-pensants » en vue de les exposer à la vindicte publique qu’à un réel organe de presse.

Les magistrats ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, tant en première instance qu’en appel, puisque la Chambre des mises en accusation de la Cour d’appel de Bruxelles, saisie sur appel des intéressés, a confirmé, à une nuance près, l’ordonnance de première instance entreprise par ceux que l’on peut désormais appeler les prévenus Abramowicz et Maquestiau, en infligeant une défaite magistrale à leur avocat, Laurent Arnauts.

Leurs cris, larmes, jérémiades et autres lamentations, dans toutes les langues et sur tous les médias, n’auront donc pas suffi à infléchir le bras de la Justice.

Il faut dire que le plaignant, un ancien « cadre » du FN belge, est défendu par le ténor du Barreau Sébastien Courtoy !

Manuel « Manu » Abramowicz et Julien Maquestiau devront donc bien comparaître sur le banc des prévenus pour y répondre de faux et usage de faux en informatique, de port public de faux nom ainsi que de violation de la loi relative à la protection de la vie privée, la Cour d’appel de Bruxelles, magnanime, ayant renoncé à les poursuivre pour harcèlement.

Suite au prochain épisode !

Dénazifié par ricochet ?

Le Parti populiste a une nouvelle scission. Elle s’appelle LA DROITE et est animée par un certain Aldo-Mungo dont la presse a très récemment, et de manière fort « opportune » , rappelé les démélés judiciaires liés à des affaires financière. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir qui a fourni ces douments à la presse et pourquoi ? Mais ceci est une autre affaire !

Nous parlons de cet énième groupe populiste car dans un article de l’Avenir, un des « auto-proclamés spécialistes » de l’extrême-droite lave la (nouvelle ? lol) DROITE de l’injure suprême : « la droite n’est pas un parti fasciste ». C’est officiel puisque c’est quelqu’un de RésistanceS (site spécialisé dans la lutte contre le nationalisme) qui le dit !

Le problème est qu’Aldo-Mungo a pris la parole, en décembre 2010, aux Assises sur l’islamisation organisées en France par le Bloc Identitaire ! Et qu’on parle régulièrement de lui sur le site d’information Novopress, qui dépend du même Bloc Identitaire…

Donc, par rapport à la prise de position de RésistanceS, il y a deux options !

Soit Résistances pratique le deux poids, deux mesures en faveur d’Aldo-Mungo ? Pour quelles raisons ? Peut-être en rappport à l’inconditionnel appui de ce dernier à la politique de l’Etat d’Israël ?

Soit tout simplement, et nous pensons que c’est le plus probable, car RésistanceS reconnaît enfin que la mouvance identitaire n’est pas fasciste !

Et comme RésistanceS qualifie, lui-même, le Mouvement NATION de ce terme d’identitaire; il reconnaît par là-même que NATION, non plus, n’est pas fasciste…

Gageons que les responsables de ce Mouvement ne se priveront pas de répercuter cette intéressante analyse 🙂

Réponse aux anti « machins » qui me dénigrent !

Jean-Pierre Demol, un des secrétaires nationaux du Mouvement NATION nous demande de publier ce petit texte, sorte de lettre ouverte aux auto-proclamés « antifascistes ». Ce que nous faisons avec plaisir !

Chèr(e)s anti machins,

« Je vous ai compris » ! Ce qui doit vous titiller, c’est que pendant des années les pseudo-intellos de gauche et ceux qui se camouflent en anti-choses, ont eu le quasi monopole de la parole dans le débat public, les journaux et magazines, et dans une grande partie des médias audiovisuels.
 
Aujourd’hui avec le Net, la donne a changée : d’autres voix se font entendre avec une contradiction ouverte et claire au politiquement correct imposé …
 
Votre magistère gauchiste est bousculé ! Insupportable n’est-il pas, pauvres choux !
 
Hé oui, s’en est fini de vos postures faciles de dénigrement et de mépris, de votre prêt-à-penser. Aujourd’hui vous avez des réponses autres que celles de votre courant de pensée, et vous vous sentez menacés. D’où cette profusion d’insultes gratuites, de grossièretés et d’amalgames faciles .
 
Il vous est insupportable que vos critiques soient critiquées ! Vous pensiez être les seuls capables de critiques. Et recevant des réponses, vous vous cachez derrière une violence verbale qui ferait rougir un charretier, refusant de vrais débats en public .
Parler avec vos « ennemis », ferait apparaître votre misère argumentaire, votre partialité et indigence prétentieuse au grand jour . Très embêtant ça, je vous comprends…
 
Ce globalisme, cette société multiculturelle que vous prônez, vous fait croire aller de l’avant…Mais en réalité, votre bien-pensance vous fait régresser gravement . De plus, le dénigrement haineux ne peut vous être d’aucune utilité car ce n’est pas en jouant aux haïsseurs enragés, chiens de garde de la pensée unique, que vous apporterez quoi que ce soit de profitable à notre société .
 
Par contre nous, solidaristes et identitaires, nous sommes et seront sur tous les fronts, sans tabou, sans retenue politiquement correcte et bien pensante, et sans aucun égard envers les anti-machins, anti-trucs, anti-choses !!!
Oui, mes « très chers » antifa, votre monopole s’étiole, et sous peu, vous serez encore plus insignifiants que vous ne l’êtes déjà !
 
« No passaran » dites-vous ? Ah ah ah, nous sommes pourtant déjà tellement souvent passés…
 
Votre dévoué,
Jean-Pierre Demol