Antifa de droite : les grandes manoeuvres ont commencé !

Voici quelques mois, dans un article précédent, nous avions évoqué  un autre type d’antifa.

D’un tout autre type que les soi-disant antifascistes de gauche et d’extrême-gauche, ils sont par contre, tout comme eux, bien utiles au système.

Il s’agit de l’antifa de droite !

Très présent dans une certain droite nationale molle, lâche, sans convictions, toujours en retard d’une génération, ringarde et en théorie prête à sauver la Belgique, mais sans se salir les mains et surtout sans que les voisins ou les collègues n’aient une mauvaise image d’eux. Les tenants de cette droite là ne ratent pas une occasion de joindre leurs cris à la meute “très politiquement correcte” des antifa  professionnels. Et leur seule activité politique semble consister à faire le croche-pied le plus tortueux possible à la concurrence.

Nous avions promis d’étudier leur cas de plus près…chose promise, chose due, puisque l’approche des élections communales les rend très nerveux et que les tours de cochon, entre droite « politiquement correcte », se succèdent les uns aux autres.

Ainsi, ce pathétique cadre (et seul militant virtuel) d’un de ces micro-partis qui s’est reconverti en petit dénonciateur anonyme et dont la seule activité consiste à envoyer des mails calomniateurs et menaçants. Mails anonymes bien sur sinon que l’intéressé, oubliant sans doute certaines de ses conversations passées, utilise des termes et des arguments qui lui sont propres et qui l’identifient à coup sur…

Autre coup sympathique, des documents qui ont été anonymement diffusés et qui semblent démontrer qu’un des dirigeants d’un autre groupe (qui se présente pourtant comme très opposé à la présence de l’Islam en Europe) se serait converti à l’Islam pour pouvoir épouser une dame d’origine marocaine. L’intéressé crie au complot de son ex-épouse dont il est vrai qu’elle a déjà porté plainte contre lui pour violences conjugales…

Peut être en réponse, ce groupe là a fait publier au moniteur un acte qui lui donnait le pouvoir dans l’asbl d’un autre petit parti concurrent. Ce dernier a essayé de rétablir les choses par un autre acte de même nature…  

Un autre groupuscule, qui bombarde le moindre nouveau membre du titre de délégué, n’arrête pourtant pas de les perdre. Soit en les chassant, comme le délégué bruxellois. Soit en se fâchant avec, comme les délégués de Charleroi et de Dampremy, soit encore en les perdant car ils retournent leur veste…A l’image de ce membre de la direction qui est passé dans un énième groupe concurrent. Pour l’anecdote, l’intéressé est quelqu’un qui faisait beaucoup dans « l’antifascisme de droite ». Ce qui ne l’empêche pas d’être maintenant le compagnon de route d’un groupuscule dont la direction a longtemps été très proche de membres de la mouvance Blood & Honour. La droite nationale a parfois de curieux cheminements…

Publicités